Propos de Talon sur le CFA : Nathalie Yamb attaque, Claudy Siar félicite

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le 9 novembre 2019

La sortie de Patrice Talon jeudi 7 novembre sur France 24 et RFI au sujet du franc CFA est diversement appréciée. L’Ivoirienne Nathalie Yamb du parti LIDER critique la position du président béninois tandis que l’animateur Claudy Siar, le félicite.

claudy-siar Claudy Siar soutient le président béninois dans ses déclarations sur le CFA

Patrice Talon a-t-il raté sa sortie médiatique à propos du franc CFA jeudi 7 novembre sur France 24 et RFI ? L’Ivoirienne Nathalie Yamb, membre du parti Liberté et démocratie pour la République (LIDER) le croit. Dans une publication sur sa page facebook vendredi 8 novembre 2019, la candidate à la présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire a vertement critiqué les propos du président béninois, annonçant le retrait des réserves de change du CFA de la Banque de France.  « Il aligne des généralités, des plans sur la comète, vagues à souhait, sans donner de chronogramme, ni méthode », a écrit Nathalie Yamb sur sa page facebook.

L’Ivoirienne a noté une bivalence dans les propos du président béninois qui, souligne-t-elle, « affirme même que le CFA, tel qu’il est actuellement, est techniquement bon, mais que ce sont les gens qui ont problème psychologique avec. On est prié de croire que lui et ses copains chefs d’Etat francophones ont la volonté de sortir du CFA, alors que lui-même continue de faire l’apologie de cette monnaie dans cette même interview ».  

Les félicitations de Claudy Siar

Si Nathalie Yamb se montre déçue des propos du président béninois, Claudy Siar, panafricaniste et animateur à RFI, estime que Patrice Talon mérite des félicitations pour sa décision. « Félicitons, soutenons le Président Patrice Talon pour sa décision de retirer les réserves béninoises de change du FCFA de la banque de France », a mentionné Claudy Siar dans une publication ce samedi 9 novembre 2019 sur sa page Facebook.

Le journaliste critique par contre la posture des pays de l’Afrique centrale. « Comment expliquer que la zone CEMAC soit silencieuse et absente de ce débat de société ? », s’est-il interrogé.

SUR LE MEME SUJET:
 
 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci