Buhari: « la fermeture des frontières ne vise pas à punir nos voisins »

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Jan 19, 2020

Samedi 18 janvier 2020, lors d’une rencontre tenue avec la diaspora nigériane à Londres, le président Muhammadu Buhari est revenu sur l’actualité de la fermeture des frontières. Pour lui, cette décision  n’a pas pour objet de punir les pays voisins.

Le Nigéria n’a pas fermé ses frontières pour régler de compte avec les pays voisins. Le président nigérian l’a fait savoir samedi 18 janvier 2020 au cours de sa visite à la communauté nigériane au Royaume-Uni.

Selon les explications de Muhammadu Buhari rapportées par Femi Adesina, son conseiller spécial aux médias, la fermeture des frontières depuis  le 20 août 2019 vise « à renforcer la sécurité et l'économie du pays ».

L’un des arguments avancés par le Nigéria lors de la prise de cette décision était la lutte contre la contrebande. Et sur cette dernière, la décision du gouvernement de lutte contre cette activité a été saluée par les nigérians, dira Muhammadu Buhari.

«Les agriculteurs nigérians ont célébré la fermeture qui a considérablement réduit la contrebande de produits agricoles ainsi que les armes et les munitions », peut-on lire dans le rapport publié sur la page Facebook du conseiller spécial aux médias du président.

Le président Muhammadu Buhari a, pour finir, rassuré que la période de fermeture sera utilisée pour la prise de mesure contre « les menaces à la sécurité et à l'économie de la nation ».

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci