ECONOMIE

Communes du Bénin : Social Watch et ALCRER œuvrent pour l’adoption d’un budget participatif

( words)

Lors d’une conférence de presse mardi 20 octobre 2020 à Cotonou, le président de l’ONG ALCRER, Martin Assogba a informé que son organisation et le réseau Social Watch Bénin ont réussi à travers le programme PartiCip II à mettre en place une nouvelle approche dans les budgets des communes du Bénin. Il s’agit de l’adoption d’un Budget participatif.

martin-assogba-blanche-sonon

Martin Assogba (G) Directeur exécutif de l'ONG ALCRER et Blanche Sonon, Présidente du réseau Social Watch Bénin

 

Les 77 communes du Bénin vont expérimenter une nouvelle approche de budgétisation à travers l’adoption d’un budget participatif. L’expérimentation de cette nouvelle approche de budgétisation, désormais imposée par le gouvernement dans les communes du Bénin, est intervenue après plusieurs années de combat de Social Watch et l’ONG ALCRER à travers le Programme de participation citoyenne aux politiques publiques au Bénin (PartiCip II).

 Selon Martin Assogba, à l'instar des autre pays du monde, Directeur exécutif de l’ONG ALCRER, le Programme PartiCip II va permettre aux communes du Bénin de passer à l'adoption de l’approche de budgétisation appelé: "Budget Participatif" (BP).

« En adoptant le budget participatif comme politique de gouvernance à la base, les élus communaux donnent l’occasion aux citoyens de jouir du droit de participer à l’identification, la mise en œuvre et de suivi des politiques de développement dont ils sont les bénéficiaires ».

 

Selon Martin Assogba, le Budget participatif est un mécanisme par lequel les populations béninoises vont décider de l’affectation de tout ou partie des ressources publiques disponibles et sont associées aux décisions dans leurs communes respectives. « C’est donc un processus de démocratie directe qui confère à la population, sous l’encadrement des élus, le pouvoir de délibérer, de planifier et de contrôler les affaires publiques locales et qui met les citoyens au centre du processus de décisions », assure-t-il sur ce nouveau mécanisme adopté par les communes.

Financé par l’Ambassade du Royaume des Pays Bas, le programme PartiCiP II conduit par ALCRER et Social Watch a impacté 62 communes sur les 77 que compte le Bénin.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...