ENVIRONNEMENT 1 Commentaire

Agro boot camp : les innovations de la 4ème édition de la formation en l’entrepreneuriat vert

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Dec 21, 2019

En prélude à la 4ème édition de l’Agro boot camp, les organisateurs du camp de formation pratique à l’entrepreneuriat vert ont animé vendredi 20 décembre une conférence de presse pour évoquer les innovations.

Jamais trois sans quatre. Après la première, la deuxième puis la troisième, il y aura la quatrième édition de l’Agro boot camp. A la faveur d’une conférence de presse vendredi 20 décembre 2019 à Cotonou, les organisateurs de ce camp de formation l’ont annoncé.

Initié en 2018, l’Agro boot camp est un camp de formation pratique en agro-écologie et en entrepreneuriat vert pour les jeunes en Afrique. L’objectif de ce camp de formation est de « former la jeunesse et rendre accessible, au plus grand nombre, les multiples opportunités qu’offrent l’entrepreneuriat vert ». « Agro boot camp a connu trois éditions depuis mars 2018. Elle a permis à 120 participants issus d’une dizaine de pays de se familiariser avec l’agro-écologie et les enjeux de l’agriculture durable en Afrique », a

Selon Tanguy Gnikobou, coordonnateur général de l’Agro boot camp, la quatrième édition de l’Agro boot camp aura lieu du 2 au 9 février 2020 à Tori-Bossito, localité située au sud-ouest du Bénin. Comme les fois antérieures, informe Tanguy Gnikobou, les participants seront formés dans quatre grands domaines à savoir l’agro-écologie, la transformation artisanale, le business vert et au travail collaboratif et au leadership. Cela, à travers ateliers, partages d’expériences, moments de détente et soirées. « Ce sera intensif », assure le coordonnateur général de l’Agro boot camp.

Des innovations dans l’organisation

Comme le bon vin, l’Agro boot camp, selon ses organisateurs se bonifient au fil du temps. Pour la quatrième édition, des innovations ont été apportées. Au terme de la semaine de formation, les dix meilleurs projets seront coachés. A la fin du coaching, trois projets seront retenus pour le financement de leur démarrage. Ce sera lors d’une soirée de remise de prix à Cotonou.

La participation au camp est fixée à 25 000 francs CFA. Elle comprend l’hébergement, la restauration et les frais de formation. « Ce n’est rien par rapport au coût réel. Normalement, un participant nous revient à environ 120 000 francs », apprend Tanguy Gnikobou qui lance un appel aux personnes de bonne volonté pour accompagner l’organisation du camp et sortir de nombreux jeunes du chômage à travers l’entrepreneuriat vert.


  • Konaté
    il y a 6 mois

    Belle initiative