POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin-Cotonou : Léhady Soglo bloque l’élection d’un nouveau maire

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 10 août 2017

Censé se tenir dans les jours à venir, l’élection d’un nouveau maire à Cotonou après la révocation de Léhady Soglo n’aura finalement lieu. L’ex-maire a en effet introduit auprès du gouvernement un recours gracieux qui inhibe toute action dans le sens de la désignation d’un successeur.

Léhady Soglo, ex-maire de la ville de Cotonou

Cotonou, la capitale économique du Bénin, n’aura pas de sitôt un nouveau maire après la révocation de Léhady Soglo par le conseil des ministres le 2 août dernier pour « faits graves ». Alors que les tractations vont bon train pour sa succession à la tête de l’hôtel de ville, le fils de l’ancien président Nicéphore Soglo, selon des informations concordantes, a formulé un recours gracieux auprès du gouvernement. Ce recours gracieux introduit par Léhady Soglo, loin d’être une demande de clémence en bonne et due forme (l’ex-maire de Cotonou et le régime Talon n’ont pas de bons rapports). Il est plutôt la première étape d’un contentieux devant la Cour suprême conformément aux exigences de l’article 827 du code de procédure civile et administrative.  Cette démarche devant déboucher sur le contentieux devant juge de la Cour suprême constitue un blocage à l’élection d’un nouveau maire. Puisque, au regard de l’article 60 de la loi 97-029 du 15 janvier 1999 sur la décentralisation, le délai  de remplacement du maire en cas de suspension ou de révocation est « soumis aux délais du contentieux ». Conséquence, les potentiels candidats au fauteuil de la maire de Cotonou devront attendre la fin de cette bataille juridique qui commence pour une éventuelle reprise des tractations. 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci