Bénin-enregistrement Ravip: la députée Claudine Prudencio donne l’exemple à Godomey

Léonce Gamai
publié le 12 novembre 2017

La présidente du parti Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (Udbn) et présidente de la commission Education à l’Assemblée Nationale s’est fait enregistrer pour le compte du recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) ce samedi 11 novembre 2017 dans l’une des écoles primaires du quartier Dekoungbe, arrondissement de Godomey.

benin depute claudine prudencio ravipPrise des empreintes digitales de l'honorable Claudine Prudencio

Il sonnait autour de 13 heures, lorsque le cortège de l’honorable Claudine Prudencio s’est immobilisé à l’école primaire publique de Dekoungbe, à quelques kilomètres du siège de son parti Udbn (Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau), dans l’arrondissement de Godomey, commune d’Abomey-Calavi. Quelques minutes d’attente, puis l’élue parlementaire entame le processus d’enregistrement du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) dont les opérations d’enrôlement des populations ont démarré le 1er novembre 2017. Entres autres, prise d’empreintes digitales, photo, puis l’honorable obtient sourire aux lèvres son récépissé de l’agent recenseur.  Pour accomplir ce devoir citoyen, la présidente Claudine Prudencio est accompagnée des membres du bureau politique et militants de l’Udbn. A la fin de l’exercice, la députée élue justement dans la 6ème circonscription qui comprend Godomey, n’a pas manqué de placer quelques mots à l’endroit des populations (lire ci-dessous).

Important de rappeler que le Ravip a été institué par la loi n°2017-08 portant identification des personnes physiques en République du Bénin promulguée par le Président de la République le 19 Juin 2017. L’une des finalités, mettre en place un système moderne d’identification des personnes, à partir d’une carte multifonctions. L’opération d’enregistrement concerne tout le monde, y compris les nouveau-nés.  L’instrument devrait permettre à l’Etat béninois de mieux assurer, à l’endroit des populations, ses missions de service public, dont la santé, les actes d’Etat civil, l’éducation, la sécurité, etc.

Claudine Prudencio : «… j’ai voulu mobiliser nos compatriotes à sortir massivement pour se faire enrôler »

«Mesdames et Messieurs chers compatriotes, j’ai décidé de me rendre à Dêkoungbé ce jour ensemble avec mon Bureau Politique en vue de satisfaire aux exigences posées par la Loi N° 2017-08 relative à l’identification des personnes physiques en République du Bénin. Comme vous le savez c’est cette loi qui a donné naissance au Recensement Administratif à Vocation d’Identification de la Population (RAVIP).  A travers ma présence ici et celle de mon Bureau Politique ce jour , j’ai voulu mobiliser nos compatriotes à sortir massivement pour se faire enrôler. Aux membres de l’UDBN que nous avons déjà abondamment sensibilisés sur les bienfaits du RAVIP à notre siège à Dêkoungbé , je voudrais qu’ils soient à leur tour des ambassadeurs auprès de nos compatriotes pour propager les avantages du RAVIP. A mes collègues Députés et autres acteurs politiques, je voudrais vous inviter à descendre dans vos localités respectives pour sensibiliser nos parents sur le RAVIP. Dans quelques années presque toute notre vie quotidienne dépendra du RAVIP. C’est pourquoi, nous devons tout faire pour que tous les Béninois et les étrangers résidents au Bénin se fassent enregistrer. C’est un devoir civique. Je viens de l’accomplir ensemble avec les membres de mon Bureau Politique. Je félicite le Président Patrice TALON et son Gouvernement pour avoir mis les moyens appropriés à la disposition de l’Organe technique chargé de l’opérationnalisation du RAVIP. Je vous remercie »

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci