Bénin : le mécanisme de Houngbédji pour sa succession à la tête du PRD

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 3 décembre 2017

Au Parti du renouveau démocratique (PRD), ce n’est pas encore l’heure de la succession mais le président, Me Adrien Houngbédji, a mis en place un mécanisme pour un passage de témoin en douce.

adrien-houngbedi Adrien Houngbédji, président du Parti du renouveau démocratique (PRD)

Me Adrien Houngbédji n’est pas encore prêt à disparaître de la tête du Parti du renouveau démocratique qu’il préside depuis sa création il y a plus de 25 ans. Mais le président Houngbédji est conscient que « le moment viendra à coup sûr où il faudra passer la main ». Pour ne donc pas se « laisser surprendre », le leader des ''Tchoco-Tchoco'' a mis en place un mécanisme pour sa succession qu’il a dévoilé ce samedi lors du 4ème congrès du parti à Porto-Novo.

« J’ai mis en place dans notre statut, une structure stable -le haut conseil des sages- et une procédure transparente », a déclaré Me Houngbédji.

Selon le président du parti arc-en-ciel, le jour où il quittera la tête du parti, c’est le Haut conseil des sages qui « assurera l’intérim à la tête du parti et organisera le congrès qui désignera notre futur président ». Face aux militants et sympathisants de son parti, Me Adrien Houngbédji a expliqué avoir mis ce mécanisme en place, « en père de famille », afin que « 25 années de durs sacrifices consentis pour chacune et chacun d’entre vous et chacune et chacun par vous, ne partent en fumée sous les agitations de quelques uns ».

Lire aussi: Bénin- Congrès du PRD-Houngbédji : « Nous sommes prêts à disparaitre »

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci