Bénin-Affaire CNSS : la ministre Adidjatou alarme les Béninois sur 15 milliards

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 7 décembre 2017

La ministre du Travail et de la Fonction publique du Bénin, Adidjatou Mathys, lors d’une sortie médiatique ce jeudi, s’est prononcée sur le dossier de placement de fonds de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) à la BIBE qui agite l’opinion et dans lequel le syndicaliste Laurent Mètongnon est en détention préventive.

adidjatou-mathys Adidjatou Mathys, ministre béninoise du Travail et de la Fonction publique

Nouvelle déclaration du gouvernement béninois sur le dossier CNSS relatif au placement de fonds de la Caisse nationale de sécurité sociale à la BIBE. La ministre du Travail et de la Fonction publique, Adidjatou Mathys, a fait ce jeudi 7 décembre, une brève déclaration sur le dossier lors d’une rencontre avec la presse à Cotonou. A en croire l’autorité ministérielle, « la situation est grave ». « Parce que, explique la ministre du Travail, le président du Conseil d’administration m’a rendue compte de la proposition des commissaires aux comptes  au titre de la gestion 2016. Les commissaires aux comptes demandent à la CNSS de provisionner les 15 milliards FCFA qui continuent d’être en DAT au niveau de la BIBE ».

Aux dire de Mme Mathys, « cela veut dire tout simplement que ces 15 milliards FCFA sont pratiquement hypothéqués ». 

« Donc la situation est grave », a-t-elle insisté soulignant que le gouvernement ne peut pas en dire davantage d’autant que « c’est un dossier qui est devant la justice ».  

Rappelons que dans ce dossier, plusieurs personnes dont le syndicaliste Laurent Mètongnon, président du Conseil d’administration de la Caisse sont gardées en prison en attendant de passer en audience de flagrant délit.  On leur reproche le placement de 17 milliards FCFA à la BIBE contre le versement de retro-commissions de plus de 71 millions FCFA.

Mme Adjidatou MATHYS, donne une précision sur l'affaire CNSS, au cours de la conférence de presse conjointe des ministres du @gouvbenin #wasexo #gouvbenin pic.twitter.com/VgvHO404qr

— Gouvernement Bénin (@gouvbenin) 7 décembre 2017

 

  • Imorou ISSA ASSOUMA
    il y a 8 jours

    Les scandales de corruption et les détournements de deniers publics doivent pas mettre en péril le fonctionnement des institutions républicaines et le paiement des pensions de retraite. La récession économique ambiante est bien connue et le recouvrement des sous distraits s'impose. Courage au gouvernement.