POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : les challenges des FCBE et de l’opposition après Parakou, selon Houngbadji

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 12 février 2018

Léonce Houngbadji, président du Parti pour la libération du peuple (PLP) a adressé un message aux responsables des Forces cauris pour un Bénin émergent- l’ancienne alliance au pouvoir mue en parti politique ce week-end. Dans son adresse, le jeune acteur politique de l’opposition béninoise évoque les défis des verts cauris et de l’opposition.

leonce-houngbadji Léonce Houngbadji, jeune opposant béninois et président du PLP

Message de ''chaleureuses félicitations'' mais aussi d’exhortation. C’est la quintessence de l’adresse de Léonce Houngbadji, président du PLP, à l’endroit des responsables du nouveau parti FCBE né ce week-end à Parakou lors du 2ème congrès ordinaire de l’alliance FCBE. Dans son message, le jeune politique de l’opposition a félicité le président d’honneur, l’ex-président Boni Yayi ainsi que tous les autres responsables pour ce pas franchi ce week-end. Mais il a fait observer que c’est maintenant que le plus dur commence pour eux, et toute l’opposition au régime de Cotonou.  « Votre tâche est immense. Elle vous impose de construire une force politique puissante et dynamique. Vos militants y aspirent, et ils le méritent», a dit le président du PLP. « Rassemblez et réconciliez. Ne cédez rien à la peur, à la division, au mensonge, à l'ironie, à l'entre soi, à l'amour du déclin et de la défaite »,  a-t-il lancé à l’endroit des nouveaux responsables du parti FCBE.  

A (RE) LIRE : Bénin: 3 griefs des FCBE contre la gouvernance Talon

« Aller très vite au rassemblement »

Dans son message aux responsables des verts cauris, Léonce Houngbadji a également évoqué les attentes de la population après les deuxièmes assises des FCBE. « Après vos assises de Parakou, c'est le Bénin qui vous regarde, c'est le monde qui vous admire ! Ils attendent que vous défendiez partout l'esprit des lumières, menacé dans tant d'endroits dans le pays; que vous défendiez les libertés; que vous protégiez les opprimés; que vous défendiez notre démocratie », a dit le président du PLP avant de se pencher sur les défis de l’opposition toute entière. « La tâche qui nous attend tous au sein de l’opposition est immense et elle nous fait l'obligation de continuer à être audacieux. Elle exigera davantage l’engagement de chacune des organisations politiques réunies au sein du Front pour le Sursaut Patriotique (FSP)», a fait savoir le jeune politique insistant sur la nécessité pour l’opposition d’« aller très vite au rassemblement ». Ce rassemblement, estime-t-il, est un « long chemin » que les opposants au régime du président Talon ont le devoir de « parcourir ensemble ». Ceci, pense-t-il, afin de faire « bouger les lignes en rompant la dichotomie partisane aujourd’hui obsolète, tout en appelant également les hommes et les femmes de bonne volonté qui construisent ensemble la société de demain ».

SUR LE MEME SUJET : Bénin-Yayi : «si rien n’est fait, on passera de la misère au coma puis à la mort»


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci