POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin: Patrice Talon, « j’ai envie de contourner les obstacles inutiles »

Olivier Ribouis
publié le 6 avril 2018

A l’adresse des Béninois, le président Patrice Talon, a dans sa tribune publié ce vendredi 6 avril 2018, jour du deuxième anniversaire d’accession au pouvoir, expliqué pourquoi il conduit le pays à un rythme objet de plusieurs critiques.

talon-benin-revele Patrice Talon, président du Bénin depuis le 06 avril 2016

Le président Patrice Talon réagi aux critiques sur le rythme de sa gouvernance à la tête du Bénin depuis deux ans. Dans sa tribune publiée ce vendredi 6 avril 2018 où il boucle deux ans à la Marina, on relève cette réaction du chef de l’Etat.

« « Au moment où je sollicitais vos suffrages en 2016, je percevais déjà l’immensité de la tâche à accomplir, l’urgence des chantiers fondateurs à ouvrir, mais surtout l’exigence de l’effort collectif qui les porterait. Je le savais parce que la volonté de réformer a longtemps manqué à la gouvernance de notre pays » a-t-il d’abord ajoutant qu’il a la « conviction consolidée » depuis le 06 avril 2016 qu’il est à l’épreuve de l’exercice du pouvoir.

Pour lui, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, « C’est le travail et le sérieux qui génèrent la richesse. ». Il a, à cet effet, visiblement un calendrier qu’il s’est donné. Ce qui l’amène à aller à un rythme objet de beaucoup de critiques dans le pays. « Notre mission d’aujourd’hui est de réparer le présent et semer pour demain, afin que notre quotidien proche s’améliore et que nos enfants vivent mieux, dans un pays où l’avenir d’un nouveau-né ne sera plus exclusivement déterminé par les conditions matérielles de ses parents, un pays où chacun peut disposer du minimum, s’instruire et se soigner quelle que soit sa catégorie sociale, un pays en confiance dont nous serons fiers d’avoir œuvré au développement durable et harmonieux » souligne le président.

Patrice Talon dit sentir les Béninois « capables de construire ensemble ce rêve » et  qu’il en « déborde parfois d’énergie ». Raison pour laquelle affirme le Chef de l’Etat : « j’ai envie de contourner les obstacles inutiles, (…) j’ai envie de vous entraîner dans mon rythme jugé "effréné" ou "trop pressé" ».

A(RE)LIRE : Bénin-An 2 –Rupture : voici le bilan que Talon fait de sa gouvernance

A ce qui pense qu’il va à un rythme insupportable, il répond : « Je peux donc vous rassurer. Non, je ne vais pas trop vite. Je vais au rythme qu’imposent les urgences, les attentes, les exigences de notre pays ; je vais au rythme qu’impose notre droit en tant que peuple aux meilleures conditions possibles de vie ; je vais au rythme qu’impose notre droit au bonheur tout simplement ».


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci