POLITIQUE 0 Commentaire

Madagascar : un mort et 16 blessés lors d’heurts policiers-opposants

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 21 avril 2018

A Antananarivo, une personne a perdu la vie et seize autres ont été blessées lors d’une manifestation de l’opposition qui a tourné à l’affrontement avec les forces de l’ordre.

affrontement-policiers-opposants-malgaches Image des affrontements entre les policiers et opposants malgaches ce samedi

Journée de tension à Madagascar. Ce samedi, Antananarivo, la capitale du pays, a été le théâtre d’un affrontement meurtrier entre militants de l’opposition et les éléments des forces de l’ordre.

Selon des informations rapportées par Jeune Afrique, au cours des affrontements, dix-sept personnes ont été blessées et l’une d’elle a succombé à ses blessures à l’hôpital HJRA d’Antananarivo.

Les incidents sont survenus lors d’une manifestation de l’opposition au régime du président Hery Rajaonarimampianina.

La manifestation avait été interdite en début de semaine pour les autorités locales. Mais les opposants ont maintenu leur activité. Ceci, disent-ils, pour protester contre « l’adoption scandaleuse de trois lois électorales » par le Parlement. Votées début avril, ces lois sont jugées trop favorables au camp présidentiel, à en croire les opposants qui ont donc décidé de manifester contre.

 

LIRE AUSSI: Togo: trois morts dans des affrontements population-forces de sécurité ce lundi 

 

C’est ainsi que les forces de l’ordre sont intervenues en tirant des gaz lacrymogènes contre les militants de l’opposition. Ces derniers, des milliers, ont riposté à travers des jets de pierres.

Les incidents de ce samedi interviennent à quelques mois des élections générales : présidentielle et législatives.

Le président Rajaonarimampianina n’a pas encore annoncé sa candidature. Mais les anciens présidents Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina ont eux déclaré qu’ils seraient sur la ligne de départ.

 

AUTRES ARTICLES: 

Conclave de Djeffa : la contre-attaque de Talon se précise

 

Tentative de coup d’Etat en Guinée Equatoriale : Obiang Nguema se plaint des Africains


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci