POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin-Cour des comptes : le magistrat Michel Adjaka tancé pour ses critiques

Olivier Ribouis
publié le 13 juin 2018

Réagissant après les critiques de Michel Adjaka contre la création d’une Cour des comptes par la révision de la Constitution, Joël Atayi-Guèdègbé a tancé le magistrat dans une interview à la radio Océan fm.

joel-atayi-guedegbe Joël Atayi-Guèdègbé pas d'accord avec le magistrat Michel Adjaka

Du tac au tac. Joël Atayi-Guèdègbé acteur de la société et expert en gouvernance a réagi aux critiques du magistrat Michel Adjaka à propos d’une révision ciblée de la constitution pour la création de la Cour des comptes au Bénin. Alors que Michel Adjaka trouve inopportun la création de cette cour des comptes et accuse les Osc de vouloir faire passer la révision constitutionnelle que le gouvernement a voulue en vain, Joël Atayi-Guèdègbé pense qu’il est passé à côté de la plaque.

« Je suis désolé que Michel Adjaka se mette à fouiller dans la tête des uns et des autres pour faire des procès d’intention. De la part du Magistrat émérite qu’il est, j’attendais beaucoup », a répliqué l’expert en gouvernance initiateur de la campagne « Maintenant la Cour des comptes au Bénin ».

Les critiques de Michel Adjaka mettent en cause l’efficacité vantée d’une Cour des comptes face à la mauvaise gouvernance. «  Si d’autres pays ayant érigé la Cour des comptes comme le  Sénégal traîne dans le classement de Transparency, ce n’est pas la faute à une Cour des comptes. Devrais-je lui dire que c’est aussi la faute à la justice. Ma conviction que j’espère qu’il partage est qu’il n’y a pas de lutte sérieuse contre la corruption » a répondu Atayi-Guèdègbé.  Pour lui, Adjaka doit savoir raison garder : « A le suivre dans son raisonnement, cela voudrait dire qu’il faille supprimer le pouvoir judiciaire dans notre pays. Je crois qu’il faut savoir raison garder dans les procès d’intention ».


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci