Bénin-Référendum/ Constitution: «si le ''oui'' ne passe pas, nous aurons beaucoup de taxes»

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 9 juillet 2018

Les Béninois devraient bientôt être appelés à se prononcer par voie référendaire sur une proposition de la modification. Martin Assogba, acteur de la société civile béninoise, prévient: si le « oui » ne l’emporte pas, « ça va nous faire des problèmes financiers dans le pays».

martin-assogba Martin Assogba, acteur de la société civile béninoise

« Il faut qu’on aille au référendum et il faut faire tout possible pour qu’on puisse avoir le ''oui'' ». La position de Martin Assogba est claire. Au cours d’une émission ce dimanche 8 juillet sur Golfe Tv Africa, le directeur exécutif de l’Ong ALCRER a laissé entendre que le référendum sur la question de la modification de la constitution béninoise du 11 décembre 1990 doit nécessaire avoir lieu. Mieux, l’acteur de la société civile pense que les Béninois devraient voter massivement pour le « oui » au risque de se créer de nouveaux problèmes.

Menace ?

« Si on n’a pas le « oui », ça va nous faire des problèmes. Ça va nous faire des problèmes financiers dans le pays », a déclaré Martin Assogba avant d’insister : « Ça je le dis et je le répète. Nous n’aurons que nos yeux pour pleurer après ». Les problèmes financiers auxquels s’exposent les Béninois en cas de victoire du « non » à en croire l’acteur de la société civile sont, entre autre, la pression fiscale. « Déjà, on dit on ne mange pas assez. On dit qu’il y a beaucoup de taxes. Si le « oui » ne passe pas nous allons payer beaucoup de taxes », a-t-il laissé entendre.

Selon le directeur exécutif de l’Ong ALCRER, il en sera ainsi parce que les élections ne sont pas gratuites. « Nous irons encore engloutir des milliards dans le référendum. Parce que cela ne va pas être gratuit », a-t-il rappelé. « Vous pensez que l’argent va quitter la poche du président ou bien de ses ministres ? Mais non ! Ça va être la sueur de chacun de nous », a fait savoir Martin Assogba qui précise que : « ce n’est pas une menace mais plutôt un avertissement ».


  • Aubin
    il y a 4 mois

    Est-ce que celui là à toujours toutes ces facultés en place ? Est-il toujours de la société civile ? Où se trouve le lien entre pression fiscale et révision de la constitution ? Qu'il change son ong en parti politique et on va quitter là

  • Gaston Bosou
    il y a 4 mois

    Et les milliards du Ravip. Arguments pas sérieux

  • Dos
    il y a 4 mois

    Ce mr n est pas n est pas sérieux vraiment pourquoi il intimidé déjà le peuple pour un truc qui n est pas encore décidé ? Alors là qui il sache que le peuple n a pas peur des taxes qu il encourage talon de créer en cas de NoN car cabri mort n a pas peur de couteaux. Malgré les taxes créées sans raison dont on ne connaît pas la destination ,quelques un s est jamais présenté devant son ONG pour solliciter une quelconque aide?Qui il sache que le NoN va remporter quelle que soit leur job pour plaire à talon,et le NoN c est pour désormais donner la direction du trésor aux taxes que nous payons sans voir les retombées dans le pays. Personne na peur de payer les taxes si c est pour le développement du pays.J aurais aimé que ce mr s occupe plus des balles qui lui sont collées au corps que de chercher à plaire à celui qui lui refuse l assistance

  • ISSIAKOU
    il y a 4 mois

    Ayez honte de ce vous dites. Quelle est cette forme de menace deguisée? Le peuple béninois l'attend et sachez que le non va l'emporter a coup sûr. C'est le peuple lui même qui va mener la contre campagne du oui. Un jour ce regime passera

  • vatican
    il y a 4 mois

    talon le locataire de la marina à l' origine de cette mésaventure doit DEMISSIONNER si le non l'emporte au référendum.

  • Jacques TAKIN
    il y a 4 mois

    En tout honneur et par la grande porte bien évidemment. Mais, peu de chef d’États africains aiment entrer dans l’histoire en inspirant les générations futures.... Ne rêvons pas trop vite d’une démission mais d’un règlement de comptes......

  • Jacques TAKIN
    il y a 4 mois

    Voilà un qui est en déphasage avec son époque et devrait plutôt s’accorder un exil du silence ! Ils prennent le peuple pour une bétaillère ? Ces taxes sont une nécessité de survie au trésor public et malgré la cure d’austérité déguisée, on arrive à souffler mais de là à conditionner la gerberie à une victoire du « OUI » au référendum constitutionnel, c’est de la folie ! Ce qu’il raconte ne tient pas debout! C’est bon pour apeurer les analphabètes il y a encore 15~20 ans.

  • Marius N.
    il y a 4 mois

    Ça fait à la limite pitié. Le Bénin se révèle au jour le jour ignorant, immature, insouciant au travers de certains de ses fils jugés honorables, respectables voir des images ou des modèles peu nobles.....

  • Emmanuel D.
    il y a 4 mois

    Vraiment il droit être arrêté pour plusieurs infractions de ses dits. Il menace le peuple ou quoi ? Il a reçu combien pour penser nous influencer ou autres ? C'est comme ça il défend les droits des citoyens que nous sommes et nos intérêts en tant que responsable de la société civile ? Vraiment de n'importe quoi ! Donc si on vote "oui " l'argent sortira de la poche du président ou de ses ministres ? Le NON est là. Pour rien au monde on va céder à vos provocations et autres malices. Vraiment décevant de sa part ! Le BÉNIN n'est pas une entreprise mais un ETAT DÉMOCRATIQUE

  • Babaghost
    il y a 4 mois

    Vous voyez ce cher monsieur Assogba devrait avoir honte, honte et honte , cela prouve qu'il souffre de la faillite morale et qu'il est un pseudo illettré appartenant a la race des pigeons pour affirmé ce qu'il vient de dire. Cela prouve que les balles qui se trouvent dans sa tête l'empêche de bien réfléchir et de bien raisonner ,, il doit quitter la scène de la société civile. Je ne sais pas à quoi sert même son ONG ? Comment peut il menacer la population en disant que si le oui ne remporte pas que les taxes vont s'augmenter , c'est où le lien avec le référendum ? A partir même d'aujourd'hui ne le comptons même pas parmi les acteurs de la société civile mais plutôt acteurs de la société ci-vil défendant les actions du PAG.

  • boubacar
    il y a 4 mois

    Oh le bénin .tout le monde a peur.même assogba.le non va passer et on verra ce va se passer.

  • Joseph
    il y a 4 mois

    On ne cédera pas sous vos menaces . Vous pouvez nous rançonner comme vous en avez l'habitude.On ne votera pas une constitution piégée.Vous ne nous autres pas car on ne cédera pas notre patrimoine à tous pour un individu.Et vous qui vous reclamez de la société civile ,avez une idée de ce que s'est que la société civile???vous comme votre amendement de la constitution êtes biaisé .