POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin: le nouveau code électoral viole la Constitution selon l’OING de Sadikou Alao

Olivier Ribouis
publié le 9 août 2018

Dans un communiqué parvenu à Banouto l’organisation internationale non gouvernementale GERDDES-Afrique de Me Sadikou Alao s’est insurgé contre les cautions jugées faramineuses fixées pour les élections présidentielles et législatives au Bénin. Selon GERDDES-Afrique, il y a violation de la Constitution avec ce code électoral en gestation au parlement.

sadikou-alao Me Sadikou Alao, président de l'OING GERDDES-Afrique

La société civile se lève contre les dispositions annoncées dans le nouveau code électoral qui s’annonce au parlement. L’OING GERDDES-Afrique que dirige Me Sadikou Alao a exprimé sa désapprobation à travers un communiqué parvenu à Banouto. L’organisation dénonce notamment une violation de la Constitution à travers la hausse annoncée des montants de caution pour les candidats aux élections présidentielles et législatives.

« Les cautionnements fixés aussi bien pour les législatives (200 millions de francs CFA), que pour les présidentielles (250 millions de francs CFA) violent la Constitution en ce sens que le Bénin avec cette loi passera de la souveraineté populaire à la souveraineté du Business », lit-on dans le communiqué de ce jeudi 9 août 2018.

gerddes-afrique

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci