Bénin : le député Augustin Ahouanvoébla s’explique sur sa démission du PRD

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 3 décembre 2018

Plusieurs fois député élu sur la liste du Parti du renouveau démocratique, Augustin Ahouanvoébla a officiellement quitté le parti arc-en-ciel.

augustin-ahouanvoebla Augustin Ahouanvoébla, désormais ex-membre du PRD  

C’est désormais officiel. Augustin Ahouanvoébla n’est plus membre du Parti du renouveau démocratique (PRD). Le député élu dans la 20ème circonscription électorale a officiellement rejoint l’Union progressiste, parti né samedi 1er décembre et proche du président Patrice Talon.

Ce départ du parti qui circulait depuis plusieurs mois sous forme de rumeur, le député Ahouanvoébla le justifie par une unique raison : la posture du parti de Me Adrien Houngbédji sur la question de la réforme du système partisan. Selon Augustin Ahouanvoébla rapporté par Bénin Web Tv, le PRD, alors qu’étant au-devant cette réforme chère au président Talon, a décidé à la dernière minute de se mettre à l’écart et de ne pas accepter disparaître au profit d’un des deux blocs, proches du pouvoir.

Une situation incompréhensible, à en croire Augustin Ahouanvoébla, d’autant plus que lors du dernier congrès extraordinaire, le parti avait pris la résolution de disparaître au profit d’un grand parti à créer. Aux dires du député, c’est cette situation qui l’a conduit à prendre ses distances avec les « Tchoco-Tchoco » comme on les appelle.

Des explications qui ne semblent pas convaincre de nombreux Béninois qui se demandent pourquoi est-ce que le député n’a pas intégré le bloc républicain où le PRD était annoncé mais plutôt l’Union progressiste. « C’est parce que le PRD ne voulait plus le positionner pour les législatives », croit savoir un Béninois.

 


  • Moutawakilou
    il y a 11 jours

    Ahouanvoegbla nous prend pour des moutons. L'absence de sincérité de la reforme entreprise et de tous les mouvements observés est flagrante. 1. Les textes ne disent, nulle part, qu'il revient à l'exécutif, encore moins au Président de la République, de fabriquer le nouveau paysage politique par la création des partis devant le composer. Les critères ayant été définis, on devrait laisser les regroupements s'opérer naturellement. 2. Si ce n'est pour des calculs machiavéliques, pourquoi le PR crée-t-il deux partis? Auquel des deux va-t-il lui-même adhérer? Pour lequel des deux va-t-il appeler à voter? 3. Les regroupements se sont-ils fait sur des bases idéologiques, comme c'est censé être le cas? Vraisemblablement non, puisque c'est le PR lui-même qui a indiqué à certains partis (PRD par exemple), le bloc auquel ils devraient se joindre. Quelles sont les idéologies de ses 2 blocs, et en quoi elles correspondent aux idéaux des partis qui sont allés s'y fondre? Par exemple, quelle affinité idéologique y avait-il entre PRD et ABT, pour qu'il les pousse à s'unir ? Le problème du Bénin, c'est sa classe politique affairiste. Le peuple s'est trompé en prenant Talon pour un homme neuf. Mais, ceux qui savaient, savaient que Talon était l'architecte de l'ancien système dont nous avons cru nous défaire. Ils nous l'ont dit, mais nous n'avonspas écoute. Les prochaines législatives sont une occasion unique de donner un carton rouge à tout ce monde d'affairistes sans vision et sans foi ni loi. Votons massivement pour les listes de l'opposition afin de rétablir un équilibre des forces et obliger l'exécutif à mieux travailler pour l'intérêt général. A bas, l'affairisme et la grande corruption au sommet de l'Etat. A bas, le népotisme. A bas, les délits d'initiés. A bas, l'amateurisme dans la gestion de l'Etat. A bas, les créations anarchiques de taxes injustifiées A bas, la destruction massive des emplois A bas, le mépris et la vassalisation des organes de contre-pouvoir (justice, cour constitutionnelle, HAAC, Assemblée Nationale) A bas, l'arrogance des parvenus qui se prennent pour dieu. Vive le Bénin démocratique et bien gouverné

  • noumonhessi mathieu
    il y a 11 jours

    Ahouanvoebla sait qu'il a fini. Tout comme Michel Missikpodé qu'il a remplacé, je ne sais par quelle alchimie ira - t - il à l'assemblée.