POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin: la fondation Friedrich Ebert a «25 ans au service de la démocratie»

Gildas Salomon
publié le 6 décembre 2018

La fondation allemande Friedrich Ebert a vingt-cinq ans au Bénin. Dans ce cadre, elle a organisé à son siège à Cotonou, le mercredi 5 décembre 2018,  une soirée festive en vue de faire le bilan d’un quart de siècle de coopération.  

fondation friedrich ebert benin 25 ans Remise d'un tableau, en guise de remerciement, au Représentant Résident de la FES Bénin par la première promotion des Jeunes Leaders du Bénin, Cotonou le 05 décembre 2018

 

La Friedrich Ebert Stiftung (FES) fête ses printemps de vie au Bénin. C’est désormais vingt-cinq années de coopération pour  la promotion de la justice sociale, la paix et la sécurité intérieure. Elle a commémoré, ensemble avec ses partenaires et le corps diplomatique à son siège à Cotonou, ses vingt-cinq ans de marche au service de la Démocratie au Bénin. Le moment était pour elle de remonter l’histoire en vue de faire le bilan des succès, de ce qui reste à faire, mais aussi de rappeler ses missions. Pour le représentant résident, Hans-Joachim Preuss la raison d’être de la Fondation au Bénin «est construite sur la volonté du gouvernement béninois d’accueillir une institution étrangère qui s’est inscrite dans le développement de la démocratie, toujours jeune au Bénin. Notre raison d’être est aussi  fondée sur les partenaires à divers niveaux de la société, qui ont d’une manière ou d’une autre ont été soutenus par la Fondation.  Enfin, notre raison d’être au Bénin, c’est d’encourager le débat d’idée des citoyens qui s’engagent pour le développement démocratique».

Il a aussi martelé que «la Fondation n’intervient pas dans la politique de la République du Bénin, elle est détachée des structures et institutions existantes.»

L’aventure continue

Pour l’ambassadeur de l’Allemagne près le Bénin, Achim Troester, l’une des priorités de la FES a toujours été la promotion des femmes. Mais il estime pour sa part qu’il reste beaucoup à faire sur ce chantier.  À l’en croire, «le proche avenir de la Fondation au Bénin doit être fort intéressant et plein de grands projets ». Le ministre de la Justice, Sévérin Quenum, a quant à lui reconnu les mérites de la FES à travers le travail qu’elle fait au côté du Bénin depuis mars 1993. Il a salué le rôle majeur que joue la Fondation dans l’enracinement de la démocratie au Bénin à travers des activités de formation impliquant les jeunes. Le ministre a souligné l’œuvre de la Fondation depuis un quart de siècle, mais il a toujours la main tendue. «Je voudrais que Friedrich Ebert Stiftung accompagne davantage le Bénin dans le renforcement des capacités en permettant aux jeunes béninois d’avoir accès au programme de formation pour les jeunes diplômâtes », a-t-il souhaité.

Cette célébration a été précédée la veille par la cérémonie de sortie de la cinquième promotion des Jeunes Leaders du Bénin (JLB), l’un des programmes phares de la Friedrich Ebert Stiftung au Bénin ces dernières années.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci