POLITIQUE 0 Commentaire

RDC: le président élu a donné des gages à Kabila

Falilatou Titi
publié le 10 janvier 2019

Le président congolais, nouvellement élu, Félix Tshisekedi ne voudrait pas se mettre dans une logique de bras de fer avec le président sortant Joseph Kabila. Il l’a déclaré dans une interview à quelques jours de l’annonce des résultats du scrutin présidentiel.

joseph kabila Joseph Kabila

 

Joseph Kabila, futur ambassadeur extraordinaire de la République Démocratique du Congo ? En tout cas, l’idée est avancée son successeur élu, Félix Tshisekedi, déclaré vainqueur ce 10 janvier 2019 de la présidentielle du 30 décembre 2018. Dans une interview accordée au site belge lesoir.be à quelques jours des résultats du scrutin, le président de l’UDPS porté par Cach (Coalition pour le changement) et fils du défunt opposant historique Etienne Tshisekedi, promettait la tranquillité au sortant président Joseph Kabila. «Il est évident qu’il [Joseph Kabila, Ndlr] pourra vivre tranquillement dans son pays, vaquer à ses occupations, il n’a rien à craindre», rassure Félix Tshisekedi dans cette à Le Soir+ cité par Bénin Web Tv. «Un jour, nous devrons même songer à lui rendre hommage pour avoir accepté de se retirer. Pourquoi, compte tenu de son expérience, ne pas lui confier des tâches diplomatiques spéciales, faire de lui un ambassadeur extraordinaire du Congo ?», poursuit-il.

Le Président sortant Joseph Kabila a pris la tête de l’Etat congolais à 29 ans, après l’assassinat de son père, Laurent Désiré Kabila en 2001. En 2006, il a remporté la présidentielle avant de se faire réélire pour un deuxième mandat de 5 ans en 2011. En 2016, il a ajourné l’élection présidentielle sachant qu’il n’avait pas droit constitutionnellement à plus de deux mandats. Une situation qui a créé une crise politique dans son pays. En 2018, il programme finalement des élections générales (présidentielle, législatives et provinciales) et présente son poulain, Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat de son parti. Du côté des opposants, deux candidats majeurs que sont Félix Tshisekedi et Martin Fayulu.

A l’issue du vote et après quelques jours de suspense et d’impatience, la commission électorale nationale indépendante (Céni) donne les résultats provisoires et déclare Félix Tshisekedi, vainqueur de la présidentielle. Selon la commission électorale nationale indépendante (Céni), le nouveau président de la RDC a été élu avec 38,57% des suffrages exprimés. Martin Fayulu quant à lui arrive en deuxième position avec  34,83%, devant Emmanuel Ramazani Shadary, troisième, avec 23,84%.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci