POLITIQUE 0 Commentaire

Azannaï à l’opposition : « Si nous ne tuons pas nos égos, nous ne gagnerons rien »

Olivier Ribouis
publié le 9 février 2019

Invité à un congrès du Parti communiste du Bénin ce samedi 9 février 2019, Candide Azannaï, le chef du parti Restaurer l’Espoir a prévenu l’opposition d’un échec imminent si les différents partis opposés à Patrice Talon vont aux législatives en rang dispersés.

candide-azannai Candide Azannaï

Candide AzannaÏ craint un échec pour l’opposition aux prochaines élections législatives au Bénin.  Selon le chef de Restaurer l’Espoir (RE), l’opposition court à sa perte avec la tendance affichée de plusieurs listes pour affronter les blocs alliés au régime du Président Patrice talon.

« Si nous ne tuons pas nos égos et nos logos, nous ne gagnerons rien », a prévenu Candide Azannaï intervenant ce samedi 9 février 2019 au Congrès du Parti communiste du Bénin (PCB) qui s’apprête à se conformer aux dispositions de la nouvelle charte des partis politiques.

« Nous n’aimons pas la vérité, mais je vous le dis. La seule issue pour que l’opposition béninoise gagne, pour que le peuple gagne, c’est qu’au sein de cette opposition, nous prenons, la résolution de tuer nos égos et nos logos », a-t-il insisté. Candide Azannaï assure que si rien n’est fait dans « quelques petits jours » qui restent avant le dépôt des dossiers de candidatures, ce serait « trop tard ».

Il se désole de ne pas être écouté par les autres formations politiques d’opposition. Candide Azannaï apprend qu’il a entrepris avec Philippe Noudjènoumè, premier secrétaire du PCB. Mais, cela a été saboté : Vous et moi.., nous avons eu avec d’autres à produire l’idée qui malheureusement n’est pas arrivé à terme », a-t-il rappelé à Noudjènoumè.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci