POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : interdiction à Parakou des manifestations publiques à caractère revendicatif

Olivier Ribouis
publié le 26 février 2019

A travers un communiqué en date du 25 février, la mairie de Parakou a annoncé l’interdiction des « manifestations publiques à caractère revendicatif » dans la ville.

charles-toko-parakou Charles Toko, maire de Parakou

Interdiction formelle de manifester à Parakou.  La mairie informe qu’elle n’autorise pas des « manifestations publiques à caractère revendicatif » dans la ville. C’est un communiqué en date du lundi 25 février qui annonce l’interdiction. « Les manifestations publiques à caractère revendicatif sont interdites jusqu’à nouvel ordre sur toute l’étendue du territoire de la commune de Parakou », lit-on dans le communiqué portant la signature en rouge du maire Charles Toko.

Selon les autorités communales, c’est une mesure préventive. « C’est au regard du climat social actuel et dans le souci de la préservation de la paix », justifie la mairie.

Depuis la matinée du lundi 25 février, plusieurs manifestations spontanées  des partisans de l’opposition ont lieu dans différentes villes au Bénin. Les manifestants réclament une élection législative inclusive.

A quelques heures de la clôture du dépôt des candidatures à la Commission électorale nationale autonome (CENA),  plusieurs partis d’opposition sont encore dans l’incertitude. Pour cause, ils n’ont pas encore reçu le certificat de conformité à la nouvelle des chartes des partis politiques, une pièce capitale dans le dossier à déposer à la CENA.

Une rencontre de dernière minute entre le Président Patrice Talon et une délégation de l’opposition dans l’après-midi du lundi n’ a pas permis de décanter la situation qui reste encore confuse.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci