POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin/Assemblée nationale : Houngbédji limoge un de ses collaborateurs

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 15 mars 2019

Par décision en date de ce 15 mars, le président de l'Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a limogé son chargé de mission. 

adrien-houngbedji Adrien Houngbédji, président de l'Assemblée nationale du Bénin

Limogeage au cabinet du président de l'Assemblée nationale du Bénin. Le chef du parlement, Me Adrien Houngbédji a, par décision n°2019-11/AN/PT en date de ce vendredi 15 mars 2019, mis fin aux fonctions de chargé de mission du président de l'Assemblée nationale précédemment occupées par Emeric Joël Allagbé. 

Dans le document relatif au limogeage de Emeric Joël Allagbé de ses fonctions de chargé de mission du président de l'Assemblée nationale, les motifs de cette débarque n'ont pas été évoqués. Mais des sources indiscrètes lient le départ de Emeric Joël Allagbé du cabinet du président de l'Assemblée nationale aux élections législatives d'avril 2019. Dans le cadre du scrutin législatif, le désormais ex-chargé de mission du président Houngbédji est accusé d'avoir entrepris des négociations avec le parti Mouvement des élites engagées pour l'émancipation du Bénin (MOELE-Bénin) de Jacques Ayadji pour une liste commune. 

Cette démarche qu'aurait entretenu Emeric Joël Allagbé est depuis exhibée, notamment par le président du parti MOELE-Bénin, comme la preuve de ce que le Parti du renouveau démocratique de Me Houngbédji n'aurait une représentativité nationale. Le parti MOELE-Bénin et le PRD avaient vu, le 5 mars dernier, leurs dossiers de candidature pour les législatives d'avril 2019, entre autres, pour doublon de candidats. Trois candidats se retrouvaient à la fois sur la liste du MOELE-Bénin et sur celle du PRD. 

Le contentieux avait été porté devant la Cour constitutionnelle. Devant la haute juridiction, les deux partis se sont mutuellement accusé de vol de militants. Jacques Ayadji avait alors brandi une conversation qu'il aurait eu avec le chargé de mission de Houngbédji pour dire que c'est parce que le PRD n'avait pas de militants partout qu'il avait souhaité un ticket commun avec le MOELE-Bénin. 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci