POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin/Législatives 2019 : les femmes se plaignent des Blocs pro-Talon et du PRD

Olivier Ribouis
publié le 15 mars 2019

Face à la presse ce vendredi 15 mars à Cotonou les jeunes femmes leaders politiques formées dans le cadre du projet RECAFEM4 ont dénoncé une faible représentativité des femmes sur les listes de l'Union progressistes, du Bloc républicain et du PRD.

femmes-politiques-recafem-benin Des femmes leaders politiques du projet Recafem 4

Les partis politiques du Bénin ne sont pas encore prêts pour une bonne représentativité des femmes à l'Assemblée nationale. C'est ce que constatent les jeunes femmes leaders politiques formées dans le cadre du projet Recafem 4. Ce vendredi 15 mars, face à la presse elles sont montées au créneau pour dénoncer le faible taux de femmes sur les listes présentées par des partis politiques.

Parmi les partis visiblement misogynes se trouvent l'Union progressiste et le Bloc républicain, deux alliés politiques du président Patrice Talon. Capo-Chichi Marlène, porte-parole des jeunes femmes leaders politiques du projet Recafem4 apprend que « sur la liste de l'Union progressiste, il y a seulement 11 femmes dont 6 titulaires et 5 suppléantes soit un taux de 7,22%». Du côté du Bloc républicain, le deuxième parti pro-Talon, elle signale la présence de «17 femmes dont 7 titulaires et 10 suppléantes soit un taux de 8,43%». Les femmes dénoncent aussi le Parti du Renouveau démocratique (PRD) de Me, Adrien Houngbedji, l'actuel chef du parlement. Au niveau du parti des Tchoco-tchoco, Marlène Capo-Chichi note qu'il y a seulement «14 femmes dont 9 titulaires et 5 suppléantes soit un taux de 10,84%».

Pour les femmes c'est un constat inquiétant. «Quelle est cette nation qui peut se développer sans plus de la moitié de sa population?», se demandent les femmes qui représentent 52% de la population béninoise. Elles se demandent aussi comment on peut voter des «lois justes» avec seulement 48 %.

Mis en oeuvre par un consortium Rifonga-Wanep-Bénin avec le soutien financier de CARE et la Coopération suisse, le projet Recafem4 a formé de nombreuses jeunes femmes leaders politiques capables de représenter valablement les populations au parlement béninois. Les femmes en appellent au leadership du président Patrice Talon pour soigner l'image du Bénin perçu comme un pays hostile à l'émergence des femmes politiques.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci