POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin/Législatives 2019: nouvelle plainte contre le parti de Houngbédji

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 15 mars 2019

A la faveur d'une sortie médiatique à Cotonou, le parti MOELE-Bénin présidé par l'ex-syndicaliste Jacques Ayadji a annoncé qu'il portera plainte contre le Parti du renouveau démocratique (PRD) pour diffamation, allégations calomnieuses et mensongères. 

Jacques Ayadji, président du MOELE-Bénin

De nouveaux soucis pour le Parti du renouveau démocratique. Outre la plainte du sieur Salvador Aclassato devant le tribuanal de première instance de première classe de Cotonou, le parti du président de l'Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, fera face à une nouvelle plainte dans les jours à venir. Le parti Mouvement des élites engagées pour l'émancipation du Bénin (MOELE-Bénin), à la faveur d'une sortie médiatique ce vendredi 15 mars a annoncé qu'il portera plainte contre le PRD. 

Selon les explications données par la première vice-présidente du parti MOELE-Bénin, Léontine Michaï, le PRD, dans ses mémoires déposés devant la Cour constitutionnelle dans le cadre des audiences de mise en état devant la haute juridiction suite au recours contre la Commission électorale nationale autonome (CENA), a tenu des propos tendant à ternir l'image du parti et celle de son président.

LIRE AUSSI: Bénin/Législatives inclusives: Ayadji disqualifie Houngbédji pour conduire les discussions

« A la page 6 dudit mémoire, monsieur Adrien Houngbédji affirme entre autres : « au demeurant, la présence de ces candidats sur deux listes PRD et MOELE-Bénin résulte de manœuvre frauduleuse concertée entre monsieur Jacques Ayadji et monsieur Joël Allagbé. Ils se connaissent de vieille date et entretiennent une relation d’amitié. C’est ce qui ressort clairement de l’interview que le premier a accordé ce week-end à la presse et la réponse qui lui a été faite sur les réseaux sociaux par Joël Allagbé », a déclaré la première vice-présidente du parti MOELE-Bénin. 

Ces déclarations, fait savoir Léontine Michaï, ternissent l'image non seulement du parti MOELE-Bénin mais aussi de son président. Le bureau directeur national du parti présidé par l'ex-syndicaliste Jacques Ayadji s'est indigné de ces "allégations" mais a décidé de saisir les juridictions compétentes pour "diffamation, allégations calomnieuses et mensongères". 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci