POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : pourquoi le chef du parlement a déchargé son chargé de mission

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 15 mars 2019

Le président de l’Assemblée nationale a relevé son chargé de mission de ses fonctions ce vendredi 15 mars 2019. Le motif? Le chef du parlement soupçonne son désormais chargé de mission d’être de connivence avec le pouvoir et le président du parti MOELE-Bénin pour comploter contre son parti dans le cadre des législatives d'avril prochain.

Emeric Joël Allagbé, le désormais ex-chargé de mission du président Houngbédji

On a désormais la raison officielle du limogeage par le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji de son chargé de mission, Emeric Joël Allagbé. La raison est venue du désormais ex-chargé de mission du président de l’Assemblée nationale. « Il (le président de l’Assemblée nationale Ndlr) me soupçonne d’être en complicité avec Ayadji (président du parti MOELE-Bénin ndlr) et le pouvoir », a indiqué Emeric Joël sur les réseaux sociaux.

Comme des indiscrétions l’avaient confié à Banouto, un peu plus tôt dans la journée, Emeric Joël Allagbé, dans une discussion via whatsapp aurait proposé au président du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (MOELE-Bénin), Jacques Ayadji, de faire bloc avec le Parti du renouveau démocratique (PRD), parti du président de l’Assemblée nationale, pour les élections législatives d’avril.

Cette proposition est interprétée par le président du parti MOELE-Bénin une preuve de ce que le PRD n’aurait pas une représentation nationale. Jacques Ayadji déduit donc que c’est par manque de militants que le PRD a positionné trois de ses militants. Chose qui a conduit au doublon sanctionné par la Commission électorale par sa décision de rejet des deux listes présentées par le PRD et le parti MOELE-Bénin.    


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci