POLITIQUE 1 Commentaire

Bénin : le parti d’Ayadji règle ses comptes avec le PRD de Houngbédji

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 22 avril 2019

Le parti MOELE-Bénin, à la faveur d’un point de presse mercredi 17 avril dernier, a répliqué aux accusations lancées à son encontre par le Parti du renouveau démocratique (PRD).

jacques-ayadji Jacques Ayadji, président du parti MOELE-Bénin

Le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (MOELE-Bénin) et le Parti du renouveau démocratique (PRD) ne font pas de cadeau. Depuis le rejet par la commission électorale nationale autonome de la candidature des deux partis aux législatives entre autres pour « doublon », les attaques de l’une suscitent la réaction de l’autre. Et une nouvelle fois, cela n’a pas raté. Après le communiqué du PRD dans lequel il a qualifié le MOELE-Bénin de  parti « fantoche », la formation politique dirigée par Jacques Ayadji a répliqué.

A la faveur d’un point de presse mercredi 17 avril, le parti MOELE-Bénin a dénoncé « avec vigueur le complot ourdi par certains acteurs politiques de tout bord pour le voir disparaître de l’Echiquier Politique en le présentant comme un instrument créé juste pour disqualifier un autre parti politique ».  

Le parti de Me Adrien Houngbédji se base sur l’âge relativement jeune du MOELE-Bénin pour l’accuser d’avoir positionné certains de ses candidats sur sa liste en vue de le faire éliminer de la compétition électorale. « L’âge avancé d’un parti politique ne le disculpe pas du faux et de la tricherie de même que la jeunesse d’un parti politique n’en fait pas moins un rassemblement d’hommes et de femmes portés sur la vertu et le sens de l’honneur et c’est bien le cas de MOELE-Bénin », a répliqué le parti de Jacques Ayadji. « MOELE-Bénin est certes un très jeune parti politique mais ses militants et militantes sont convaincus que les positions sur la liste de leur parti ne sont pas achetables comme c’est le cas dans d’autres partis qui disent avoir de vieux os et qui pourtant sont restés sans idées ni idéaux en dehors des cris de ralliement creux qui appellent à la victoire non préparée quoique cela puisse coûter au peuple ; rêve heureusement jamais réalisé », a souligné Céphise Béo Aguiar, secrétaire général du MOELE-Bénin dans la déclaration qu’il a lue.

A en croire le parti aux couleurs bleue et jaune, c’est parce qu’il « fait déjà trembler » que les attaques à son encontre se multiplient. Dans ce sens, le bureau politique a invité les militants et sympathisants du parti à fiers du parcours de leur formation qui, quoique jeune, a réussi à se conformer à la charte des partis politiques avant « d’échouer » à l’étape de la CENA.

Le président du MOELE-Bénin, au lendemain des premières accusations du PRD, a porté plainte contre Me Adrien Houngbédji. Une citation directe que le président du parlement aurait refusé de recevoir à en croire les explications données par l'huissier chargé de lui transmettre la plainte.


  • Seka
    il y a 28 jours

    Dieu merci: si un homme comme Houngbédji était devenu président de la République, notre pays aurait même disparu. Le Seigneur nous en a épargnés. Avec ce vendeur de logo on aurait été tous bradés au plus offrant. Dieu est Grand!!!