Crise politique au Bénin : la main tendue de Talon à Yayi, Soglo et Cie

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 20 mai 2019

Le président béninois Patrice Talon dans un message à la nation lundi 20 mai, a indiqué qu’il convoquerait très prochainement la classe politique à des échanges.

patrice-talon-boni-yayi Patrice Talon entend échanger avec la classe politique très prochainement

Patrice Talon ne veut pas laisser personne de côté dans la construction du Bénin. Lundi 20 mai, dans un discours à la nation, le président béninois a déclaré être « conscient que nul ne devra manquer au chantier de construction de notre pays ». Dans ce sens, le chef de l’Etat béninois a annoncé qu’il invitera « très prochainement toute la classe politique pour des échanges directs, francs et constructifs au profit de notre bien commun, le Bénin ».

La sortie médiatique du président béninois intervient quelques semaines après des violences à Cotonou et Kandi aux lendemains des élections législatives du 28 avril 2019. Des violences qui ont fait au moins quatre morts, selon Amnesty International. Le scrutin législatif qui a opposé deux partis de la mouvance présidentielle a été marqué par des violences dans certaines localités du parti.

Ecartée des élections pour n’avoir pas su se conformer à des textes à polémique, l’opposition avait appelé au boycott du scrutin. Conséquence : le taux de participation est des plus faibles jamais réalisés par le pays. Selon les résultats proclamés le 2 mai par la Cour constitutionnelle ce taux s’établit à 27,12%, donc plus de 70% d’abstention.

Selon de nombreux analystes béninois et observateurs de la vie politique au Bénin, de nombreux électeurs ne se reconnaissaient pas dans les candidats issus tous de la majorité présidentielle. A travers les échanges annoncés, le président Talon envisage réconcilier les Béninois.

 


  • Nassirou
    il y a 4 mois

    Il reconnaît maintenant une classe politique digne d'écoute ? Est-ce la même qui réclamait une concertation avant les élections, et qu'il a méprisée, ou une autre de son invention ? Il fallait d'abord qu'il ait fini de commettre sa forfaiture, avant de pouvoir faire les choses normalement. Maintenant il va jouer les bons princes rassembleurs. Quelle réconciliation espère-t-il avec un peuple auquel il a ôté le droit de s'exprimer pendant les 4 ans à venir ? Ce monsieur nous prend constamment pour des cons. Mais il ne perd rien pour attendre.

  • Boris HOUENGNISSOU
    il y a 4 mois

    Militez plutôt pour la paix et le développement de votre pays que de nourrir la heine

  • Nassirou
    il y a 4 mois

    Foutaises !! Ce type n'est pas sincère. Il n'aime pas ce pays, ni les beninois. Il utilise le pouvoir que nous lui avons donné pour nous narguer. Il faut le dégager.

  • Fiboss
    il y a 4 mois

    Dite à vos hommes de se conformer aux et textes en vigueurs. Ainsi vos soit disant opposants pourrons s'asseoir à la table de démocratie. J'ai honte à votre place.

  • Ibrahima
    il y a 4 mois

    Moi j'ai honte a ta place et celui de talon l djabi

  • Cano
    il y a 4 mois

    J'ose croire que nous avons encore une démocratie au Bénin.

  • Daniel
    il y a 4 mois

    De quelle démocratie parle Cano! de la taloncratie, oui. Quel péché le peuple béninois a-t-il commis pour souffrir tout ceci de la part d'un seul homme!C'est vraiment malheureux et désormais, déçu d'être béninois

  • rv
    il y a 4 mois

    Talon se prend pour Dieu, il fait de notre pays ce qu'il veut

  • Michowanou Charles
    il y a 4 mois

    Talon veut diriger le Benin comme son entreprise et ça montre que Talon n'a jamais aimé les Beninois.

  • Adelle
    il y a 4 mois

    Talon n'a jamais aimé les Béninois, mais tout ce paix ici

  • Hounhoui François
    il y a 4 mois

    Je ne croire en rien en temps que citoyen permettez moi de porté le manteau de l'apôtre saint Thomas

  • Jj
    il y a 4 mois

    Allez svp souffler aux opposants d'aller se conformer aux lois de la république, sans quoi ils vont longtemps pleurer alors que viennent les élections municipales dans moins d'une année. La seule solution c'est qu'ils mettent ensemble, mais ce serait difficile, eh ben le blem va perdurer. Aucun de leur parti n'existe encore au bénin sur la base des lois actuelle, et ça leur échappe. Dieu créa talon pour nous béninois engagés dans les réformes. Pour le reste, vous avez intérêt à suivre le rythme. Le Bénin avance... On traverse exactement les durs moments du Ghana au temps Jerry Rowlings.. Rattrapez le train chers compatriotes épris de paix!!!!!