POLITIQUE 1 Commentaire

Bénin : Yayi porte plainte contre le pouvoir Talon pour "torture morale"

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 22 mai 2019

L’ex-président béninois Boni Yayi a saisi la Cour de Justice de la CEDEAO d’une plainte contre le régime Talon pour torture morale.

boni-yayi Boni Yayi, l'ex-président béninois veut l'intervention de la Cour de justice de la CEDEAO sur la militarisation de sa résidence

Bataille judiciaire à venir devant la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) entre l’ancien président Boni Yayi et l’Etat béninois. L’ancien dirigeant béninois a saisi la juridiction régionale d’une plainte pour « torture morale ».

La plainte, selon une source proche de l’ex-président Boni Yayi rapportée par La Nouvelle Tribune, a été déposée vendredi 17 mai dernier devant la Cour de justice de la CEDEAO. « C’est un recours introduit en procédure d’urgence », précise le site.

La plainte Boni Yayi devant cette juridiction intervient trois semaines après la militarisation de son domicile au quartier Cadjèhoun à Cotonou. Cette militarisation de la résidence de l’ex-dirigeant béninois est consécutive aux violences dans la capitale économique du Bénin et à Kandi les 1er et 2 mai dernier.

Les différentes voies d’accès au domicile de l’ex-président Boni Yayi sont bouclées et les visites sont contrôlées par les agents de la police républicaine. En fin de semaine dernière, l’ancien ministre Marcel de Souza, beau-frère de Boni Yayi, avait dénoncé cette situation après avoir été empêché d’accéder à la résidence de l’ex-président. Les proches de l’ex-chef d’Etat parlent d’une assignation en résidence.

Mais le pouvoir assure qu’il n’en est rien. Récemment dans une interview à une chaine locale, le ministre de la Justice, Sévérin Quenum assurait que Boni Yayi pouvait aller et venir comme il l’entend. Chose qui, assurent ses proches, est loin d’être une réalité.

 


  • Daniel
    il y a 4 mois

    Ce que talon est en train de semer, il le moissonnera bientôt