Bénin/Assemblée nationale: le parti de Jacques Ayadji indique des priorités non politiques

Falilatou Titi
publié le 26 mai 2019

MOELE-Bénin attend beaucoup de la huitième législature, installée le 16 mai 2019. Céphise Beo Aguiar, secrétaire du parti présidé par l’ex-syndicaliste Jacques Ayadji s’est prononcé sur les défis de la législature sur l’émission  Océan FM, ce dimanche 26 mai 2019.

cephise beo aguiar Céphise Beo Aguiar, Secrétaire général du parti MOELE-Bénin

 

La huitième législature, n’a pas que des défis politiques. Le parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (MOELE-Bénin) l’attend sur d’autres chantiers. Invité sur l’émission politique dominicale de la radio Océan FM, à Cotonou, Céphise Béo Aguiar, secrétaire général du parti a laissé entendre que les députés installés le 16 mai ne doivent pas légiférer que dans le domaine politique. «La législature a tout à donner en regardant les attentes du peuple béninois», a-t-il déclaré.  

«Il y a urgence à corriger le code électoral. Il y a urgence à revoir ce qu’il faut au niveau de la charte des partis politiques», reconnaît le secrétaire général de MOELE-Bénin, parti pro-Talon. Il explique qu’après les derniers événements survenus dans le cadre des législatives du 28 avril, corriger les lois à problèmes est indispensable. Mais, soutient-il, la nouvelle Assemblée nationale est beaucoup plus attendue sur les terrains social, éducatif, culturel, etc. Il argumente que les lois doivent nourrir la démocratie, régler les problèmes des populations et surtout répondre aux défis de développement du Bénin.  

Le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (MOELE-Bénin) est un parti qui soutient les actions du Chef d’Etat béninois, Patrice Talon. Candidat aux dernières législatives, son dossier a été rejeté par la Commission électorale (CENA). La législature issue de ces élections a été installée, dans un contexte tendu, marqué par des violences. Les législatives du 28 avril 2019 se sont tenues, faut-il le rappeler, sans l’opposition. L’Assemblée nationale, 8ème législature, est donc constituée de de députés unanimement acquis à la cause du président de la république. Une première au bénin, depuis l’instauration du renouveau démocratique en 1990.


  • B.
    il y a 3 mois

    Es ce que ces klébés là savent de quoi nous parlons actuellement ?

  • Jj
    il y a 3 mois

    Informez nous de quoi vous parlez actuellement. Nous donnons déjà nos avis sur la situation politique du pays avec des propositions réalistes.... Agissez aussi dans ce sens au.lieu de vouloir tjrs persister dans la rébellion aux textes de lois républicains.