Lionel Zinsou : « j’ai été prévenu que je serai inéligible » en 2021

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 7 juin 2019

Challenger du président Patrice Talon au second tour de la présidentielle de mars 2016 au Bénin, Lionel Zinsou apprend qu’il lui a été informé de ce qu’il sera exclu de la prochaine élection présidentielle.

 

lionel-zinsou Lionel Zinsou, ancien premier ministre béninois

L’élection présidentielle à venir au Bénin est-elle déjà jouée d’avance ? Lionel Zinsou a en presque la certitude. Intervenant sur les législatives 2019 au Bénin dans l’émission grand public du site français Le nouvel esprit public, l’ancien premier ministre du président Boni Yayi a laissé entendre que « le suspense sur les élections à venir est désormais très faible ».

Lionel Zinsou analyse la tenue des élections législatives du 28 avril dernier sans l’opposition comme le fruit du « pragmatisme » du pouvoir de Cotonou. « Les sondages indiquent, depuis plus d’un an maintenant, au troisième anniversaire de l’installation au pouvoir, que le régime, dans les élections, va trouver 80% d’hostilité et 20% de soutien. Et donc, il fallait qu’il n’eût pas d’opposition parce que l’opposition allait avoir 80% des voix », a déclaré Lionel Zinsou.

« Pour ce qui est des élections dans 2 ans, c’est un peu la même chose », apprend Lionel Zinsou. L’ancien premier ministre béninois et challenger du président Patrice Talon au second tour de la présidentielle de mars 2016 confie que « tous les candidats qui, dans les sondages, peuvent paraître comme ayant une chance d’être élu ne seront pas éligibles ». « Même quelqu’un comme moi qui ne sait pas s’il sera candidat, (…) j’ai été prévenu que, en tout cas, dans 23 mois, à la prochaine élection présidentielle, je serai inéligible », a laissé entendre l’ancien numéro 2 du gouvernement du président Boni Yayi.

 


  • sultan aziz
    il y a 18 jours

    D'abord...personne ne voudra plus de zinsou...qui s'est révélé...etre un lache déserteur..... Oui...zinsou ne connait..pas les beninois...pour prétendre nous diriger En effet...vu son poids à l'international...et le fait...qu'il fait partie de l'élite française.....lui en donnait le droit...avec une certaine..crainte..de...666...dis je de jouer...une opposition crédible.... En effet..encore...ce que subi yayi..aujourdhui...c'est parce qu'il n'a pas l'appui de la france... La force..de ce systeme..repose..uniquement sur la force armée.. Que pouvait l'armée..beninoise...si elle savait..qu'elle ne pouvait..inquété..lz...impunément...?

  • Alter ego
    il y a 18 jours

    Les erreurs et la lenteur du gov talon a agir et produire des resultats rameneront zinsou dans le coeur des beninois. Il faut travailler pour le peuple au lieu de faire de la politique

  • Gbetoho Prudence
    il y a 18 jours

    Les propos de Zinsou sont ceux d'un défaitiste. Il est entrain de signer forfait. Car il sait que les béninois sont maintenant assez mûrs et voteront pas pour quelqu'un dont le coeur se trouve à l'étranger.

  • Daniel
    il y a 18 jours

    Du courage papa. Personne ne pourrait déduire ce qui arriverait dans un an.

  • Sourou
    il y a 18 jours

    Zinsou lui même n'oserait jamais se représenter :1)son ennemi soglo est encore debout2)depuis les dernières élections présidentielles combien de fois a_t_il pris la parole pour débattre sur des questions de la nation?on va et quand les élections approchent il faut revenir berner les broussailles.ce temps est fini.seront candidats ceux qui sont sur le territoire pendant 5ans et qui sont dans un bloc.point.fini la pagaille où on nous triste de moutons.l'opposition constructive où est elle?nulle part.il faut refaire les législatives c'est tout ce qu'on entend.laissez le peuple tranquille.nous pouvons nous défendre.on est hors circuit pour toujours quand on est pas sur place pour donner le change.alors c'est mieux même chef Zinsou pour toi.occupe toi de tes affaires la bas.merci

  • Jj
    il y a 18 jours

    Que ce monsieur reste là où il se trouve actuellement car il n'est plus apte pour diriger le peuple béninois. Nous tenons déjà notre président pour dix bonnes années. D'ailleurs, il sait bien de quoi il parle, vous ne verrez plus de candidat sorti de nulle part gagner les élections au Bénin. Tous ces points ont été abordés et réglés par la loi électorale et la charte des partis. Nul ne peut prétendre être candidat à une élection s'il n'est membre un parti politique (bloc) et porté par ce dernier. C'est sûrement sur cette base qu'il se sait déjà exclu de cette bataille car Ceux qui pourraient le positionner comme candidat peinent à s'entendre, à se mettre dans un seul bloc de parti. Tant que l'opposant sera dispersée comme mnt, elle ne pourra gagner aucune bataille électorale.