POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin/Défense des opposants de Talon : coup de gueule de l’avocat de Yayi

Banouto
publié le 12 juin 2019

L’avocat de l’ex-président Boni Yayi, Me Renaud Agbodjo se dit « gêné » d’être avec quelques confrères, les seuls à défendre les personnalités de l’opposition. Lire le verbatim de son coup de gueule samedi 8 juin lors d'un point de presse à Cotonou.

renaud-agbodjo Me Renaud Agbodjo, avocat de l'ancien président Boni Yayi

« Je voudrais et ce sera avec beaucoup d’efforts, expliquer ou interpeller la conscience professionnelle de l’opinion nationale. Je ne dis pas l’opinion nationale, mais de certains acteurs de notre société parce que j’ai un profond malaise en moi depuis quelques années. Je suis gêné, je dis bien, je suis gêné en moi-même que d’être souvent à coté de Me Kato Atita, le seul avocat sollicité par la plupart des hommes politiques de l’opposition. Je suis gêné d’être quasiment aux côtés d’un confrère ainé, Me Kato Atita, le seul avocat constitué, sollicité pour défendre les opposants comme si le barreau du Bénin n’est composé que de trois ou cinq avocats. Nous sommes plus de 200.

Je ne nous cherche pas de la visibilité parce que jeune avocat que je suis, je vis de mon métier et j’ai vécu les premières années de ma profession en toute modestie, en toute humilité sans pour autant chercher une quelconque publicité. Mais je trouve que la peur ne peut pas être aussi grande pour que les avocats refusent de défendre également l’opposition. Je ne suis pas un homme politique, je suis un avocat, je suis un assermenté et mon serment m’impose d’aider ceux qui sont dans le besoin, la veuve et l’orphelin. La veuve et l’orphelin, il ne faut pas prendre cela au premier degré. Il faut les comprendre comme une situation dans lesquelles même le plus grand des criminels dans la société doit être défendu par un avocat.

L’avocat n’a pas à tenir compte des considérations de premier niveau pour dire que quelqu’un est mal vu par la société et refuser de le défendre. L’avocat doit défendre même si c’est au risque de sa vie. L’avocat, il ne fait que défendre. Le juge peut rendre une décision contre ce qu’il a dit, mais l’avocat doit défendre. Et j’invite mes confrères du barreau du Bénin, je ne m’adresse même pas au conseil de l’ordre. Je m’adresse à tous les avocats qui partagent en leur for intérieur la cause de certains membres de l’opposition, de prendre leur responsabilité s’ils estiment que certains portent une voix qui doit être entendue, qu’ils fassent leur travail en toute confiance.

Parce qu’avocat que je suis, bien que je fasse ce que je suis en train de faire, bien qu’on m’appelle pour venir faire ce que je sais faire, le Président Patrice Talon ne m’a jamais appelé pour me menacer. Aucun ministre ne m’a appelé pour me menacer. Aucun policier ne m’a appelé pour me menacer. C’est vrai la situation aujourd’hui est quasiment délétère, mais je pense que nous devons être tous responsables ».

 

 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci