Bénin: conclusions de la rencontre Patrice Talon et partis politiques

Cheick Donan
publié le Jul 15, 2019

Annoncée et attendue, la rencontre de concertation entre le chef d’Etat béninois Patrice Talon et une partie de la classe politique a effectivement eu lieu ce lundi 15 juillet en début de soirée à la présidence. A l’issue, des actions sont engagées pour permettre aux partis politiques concernés de régler le problème relatif à leur personnalité juridique.

benin crise politique Séance de concertation entre le chef de l'Etat, Patrice Talon et une partie de la classe politique? le 15 juillet au palais présidentiel

 

Le président Patrice Talon face à une partie de la classe politique. Première rencontre du genre depuis les élections législatives du 28 avril 2019, marquées par l’absence des partis d’opposition qui n’ont pas pu obtenir leur certificat de conformité à la nouvelle charte des partis politiques. D’ailleurs, cette absence a projeté le Bénin dans une tension politique marquée par des scènes de violence avec à la clé des morts, des blessés et des dégâts matériels. Pour permettre au Bénin de tourner cette triste parenthèse de son histoire politique, le chef d’Etat Patrice Talon avait annoncé dans son discours à la nation du 20 mai, qu’il inviterait  «la classe politique pour des échanges francs, directs et constructifs au profit de notre bien commun: le Bénin». Pour donner corps à cet engagement, 11 partis politiques ont été conviés à une séance de concertation au palais présidentiel, ce lundi 15 juillet, 2019 en début de soirée. Les partis concernés sont ceux ayant entamé la démarche de mise en conformité à la charte des partis politiques ou de déclaration d’existence officielle auprès du ministère de l’intérieur.  De sources gouvernementales, on apprend que tous les partis invités ont répondu présents, à l’exception de Restaurer l’Espoir. Le parti présidé par Candide Azannaï avait d’ailleurs annoncé qu’il ne s’y rendrait pas.

La rencontre a duré plus de 3 h d’horloge. Nos sources indiquent que le chef de l’Etat a salué la présence de la quasi-totalité de ses invités. Pour lui, «c’est une preuve, que nous sommes capables de surmonter nos divergences, nos querelles» et de «reconstruire.»

Le président Patrice Talon, rapportent nos sources, a ajouté que ce premier contact post-législatives avec la classe politique «concerne exclusivement les partis en souffrance de personnalité juridique et vise à voir les voies et moyens pour surmonter les éléments de blocage éventuels afin de normaliser leur situation.» Une fois ce préalable réglé, une autre étape sera franchie dans son engagement au dialogue politique. La prochaine sera une concertation la classe politique sur les amendements à apporter à la charte des partis politiques et au code électoral «sans remettre en cause la réforme du système partisan.»

Avant d’en arriver là, pour permettre aux 11 partis politiques conviés d’exister légalement, il a instruit le ministre de l’Intérieur à voir avec chacun d’eux les corrections ou ajustements nécessaires pour l’aboutissement du processus de leur existence légale. A savoir, l’obtention du récépissé ou du certificat de conformité. Nos sources indiquent que le ministère a convenu d’un chronogramme avec les 10 présents à la rencontre.


  • SEDAMINOU COSME
    il y a 6 mois

    Je salut l'initiative du chef de l'État entant que chef de famille. Et je salut aussi la présence de tous ses parties présent à l'appel du chef de l'État et je souhaite que Dieu puisse les aidés à trouver un terrain d'entente pour révélé le pays.

  • sultan aziz
    il y a 6 mois

    cosme....!!!! tu salut...la ruse ,la rage..et le cynisme...!!! C'est bien...666 qui avait instruit son balafré...de bloquer...les concurrents....et c'est le meme...qui apres avoir accompli son forfait..demande...de donner les papiers...aux gens.. C'est nous prendre pour les blaireaux....n'est ce pas....? Dans quel pays...c'est le pr...qui donne...en fonction de son plan...le droit d'exister ou non des partis...... Une faille...béante de notre const....qui donne..à l'exécuti..des droits sur les autres....

  • ano
    il y a 6 mois

    Pipo

  • Salomon DOSSOU
    il y a 6 mois

    Pour une véritable paix dans notre pays, le chef de l'État doit poursuivre cette discussion de façon sincère avec les partis d'opposition et la société civile.

  • sultan aziz
    il y a 6 mois

    Mr...salomon....!!! sois un peu lucide Depuis..3 ans....dis moi...quand et à quelle occasion...ce type...a été sincère...? la ruse ,la rage...sont ses manières à lui...dévoluer..dans la vie.. Il a toujours triché toute sa vie...compte tenu. de ses gènes..

  • Aclabatin Pierre
    il y a 6 mois

    Après tout le Bénin demeurera donc rien que de s'entendre.

  • AÏNON
    il y a 6 mois

    Je ris seulement rien de sérieux .

  • sultan aziz
    il y a 6 mois

    Ainon...je suis de ton avis...!! Ce mr est une crapule..qui s'est servi malhonnetement des forces armées...pour nous imposer sa volonté...et croyant qu'il a à faire..à un peuple amorphe... il n'a plus aucune légitimité... Sa gouverance...est une erreur....et il doit subir les conséquences....