POLITIQUE 1 Commentaire

Bénin: un responsable FCBE relève deux points positifs dans la gouvernance Talon

Ozias Hounguè
publié le 8 août 2019

Dans la rubrique ‘’Sous l’arbre à palabre’’ du journal l’Evènement Précis, l’ex-député, Nourénou Atchadé a exposé ce qu’il pensait de positif dans la gouvernance du Bénin sous l’égide du président Patrice Talon.

talon Des actions positives dans la gouvernance Talon, selon un leader de l'opposition

 

Nourénou Atchadé n’est pas de ceux qui pensent que tout est négatif dans la gouvernance de Patrice Talon. Invité à donner son avis sur les points positifs de la gouvernance de l’actuel chef d’Etat béninois, il a souligné des avancées en matière de sécurité et d’énergie électrique. Sur le plan sécuritaire, il a estimé que le gouvernement a fait des progrès. «Quand j’étais à l’Assemblée nationale, je disais qu’en matière de sécurité, le Président Talon a essayé. Toutes les fois que le ministre de la sécurité vient à l’Assemblée nationale, je le félicite», a déclaré l’ex-député à «Sous l’arbre à palabre» du journal l’Evénement précis fin juillet 2019. «Personnellement, je trouvais que la gendarmerie et la police, les deux faisaient le même travail et les mettre sous deux tutelles était mauvais», explique-t-il. Néanmoins, nuance le parti d’opposition FCBE, Ce que j’ai déploré dans l’opérationnalisation de cette réforme est là précipitation. Ce qui donne des grincements de dents au sein de la troupe.»

Abordant la question de l’énergie électrique, l’ex-député note des évolutions de la part des actuels dirigeants du Bénin notamment dans l’accès à l’énergie dans les grandes villes du nord du pays.

Si Nourénou Atchadé donne des points positifs à Patrice Talon sur ces deux secteurs, il ne manque pas de faire des critiques notamment sur la mise en œuvre du projet asphaltage. «Je pouvais aussi citer asphaltage, mais malheureusement le projet est devenu asphalpavé », se désole Nourénou qui précise qu’il n’émet pas ses avis, au nom de son parti, FCBE.  


  • rob
    il y a 3 mois

    Il veut changer de camp. C'est comme ça ils commencent