POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : les neuf députés désignés pour siéger au COS-LEPI

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 14 août 2019

Après avoir adopté la semaine dernière la clé de désignation, la 8ème législature a désigné les neuf députés devant siéger au Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI).

Les députés devant superviser les activités d’actualisation de la Liste électorale permanente informatisée sont désormais connus. Après l’adoption de la clé la semaine écoulée, les députés ont désigné, lors d’une plénière ce mercredi 14 août 2019, les parlementaires devant siéger dans l’institution chargée de la mise à jour du fichier électoral.

Majoritaire à l’Assemblée nationale, l’Union progressiste a désigné cinq députés. Il s’agit des élus Edmond Agoua, Domitien Koniémé N’ouemou, Saré Malick Mora Sanni, Nestor Tohouégnon Noutaï et Jérémie Adomahou.

Le Bloc républicain, parti minoritaire, a quant élu procédé à la désignation de quatre membres de son groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Les députés Zakari Adam Bagoudou, Assan Seibou, Dédévi Eugenie Chantal Ahyi et Gnonlonfin Mathias Kouwanou sont ceux qui ont désignés pour siéger au nom du Bloc républicain.

Les élections locales en ligne de mire

Conformément aux dispositions de la loi, les neuf députés désignés seront rejoints par les directeurs de l’état civil et de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE). Les onze membres devront procéder à l’actualisation de la liste électorale, en intégrant notamment les nouveaux majeurs et les personnes en âge de voter qui ne trouveraient pas sur la liste.

Le travail de cette mandature du Conseil d’orientation et de supervision, comme la dernière qui a déposé son tablier il y a quelques mois, sera très suivi. Le fichier qui sortira de son travail sera en effet celui qui servira à l’organisation des prochaines élections municipales, communales et locales. Des élections très attendues après les élections législatives tenues fin avril sans les partis de l’opposition qui en ont été écartées pour n’avoir pas su se conformer à la charte des partis politiques et au code électoral.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci