POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin/Dialogue politique : les observations de Valentin Houdé à Patrice Talon

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Oct 8, 2019

Le président du parti Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (DUD), Valentin Aditi Houdé, a adressé une correspondance au chef de l’Etat pour faire observer un certain nombre de choses au sujet du dialogue politique.

valentin-houde Valentin Aditi Houdé, président du parti DUD

Des observations de Valentin Aditi Houdé au président Patrice Talon. Le président du parti Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (DUD) a adressé une lettre au chef de l’Etat pour saluer l’initiative de la convocation du dialogue politique. « Ce dialogue politique est une bonne initiative pour aider à trouver une porte de sortie aux maux qui minent le peuple béninois », a écrit Valentin Houdé.

Le président du parti DUD a, dans sa correspondance, attiré l’attention du chef de l’Etat sur certains points pour la réussite de la « noble entreprise ». Entre autres points, la communication du contenu et des termes de références avant le dialogue afin de permettre à tous les acteurs de se préparer efficacement, l’élargissement des invités aux partis n’ayant encore obtenu leur récépissé et à la société civile, aux anciens chefs d’Etat et présidents d’institutions de la République.  Le parti souhaite également le retour des Béninois exilés, la libération des prisonniers de « délits d’opinion » et des jeunes interpellés dans le cadre des élections législatives.

La DUD réclame le « rétablissement des règles démocratiques, des libertés et la restauration d’un Etat de droit au Bénin par la reprise des élections législatives du 28 avril 2019 ». Le parti s’est prononcé également sur le nombre d’invités par parti et la désignation d’un porte-parole. Il estime que le fait d’inviter trente (30) membres parti dont dix-huit (18) se retireront après l’ouverture et pourraient revenir à la clôture est de nature à créer, à l’entame du dialogue, des frustrations et le sentiment de rejet chez les invités exclus par la suite. La DUD pense que désigner un porte-parole fait des onze (11) autres des figurants. Une situation qui juge-t-il, « n’est pas, non plus, de nature à libérer les esprits et la parole ».

Ces différents points, a indiqué Valentin Aditi Houdé, constituent des « préalables pour la participation du parti DUD à ces assises ».


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci