POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin/Dialogue politique : énième appel du gouvernement aux partis en position de boycott

Banouto
publié le 9 octobre 2019

Au terme du conseil des ministres de ce mercredi 9 octobre 2019, Alain Oroula, le ministre de la communication s’est prononcé sur la participation du dialogue politique des 10, 11 et 12 octobre initié par le gouvernement pour apporter des solutions à la crise politique née de l’organisation des élections législatives du 28 Avril 2019. Lire un extrait de ses explications.  

orounla Alain Orounla

L’invitation adressée aux formations politiques qui ont été retenues n’était pas assortie d’une demande de confirmation. Je ne crois pas qu’une formation politique ait jugé nécessaire de confirmer. Mais je peux encore vous dire qu’à l’heure actuelle, à l’heure où je vous parle, le gouvernement n’a pas enregistré de déclinatoire d’invitation. Bien sûr, j’ai eu l’occasion de le dire.

Quand une invitation est adressée, il ne s’agit pas d’une convocation, il ne s’agit pas d’une réquisition. Les formations politiques identifiées parce que répondant aux exigences de la loi pour être formation politique sont libres de participer ou non. Mais je crois que les dirigeants de ces formations ont conscience de leur responsabilité qui consiste à participer à ce dialogue politique afin que nul n’en ignore. On peut ne pas adhérer à ce qui va s’y faire. Mais je peux vous assurer que ce qui va s’y faire, c’est un dialogue de bonne foi où toutes les parties prenantes vont s’asseoir et discuter et retenir des solutions consensuelles pour le bien de notre démocratie, pour le bien de notre pays. Donc il n’y a pas de préjuger à avoir et il vaut mieux accorder au gouvernement et à son chef, le crédit de la bonne foi. Attendre de voir les actes qui seront posés avant de juger.

Tout préjugé et tout pré-jugement  sont toujours contre-productifs pour l’avancée de la démocratie. Et donc nous souhaitons, nous attendons que toutes les formations politiques invitées répondent à cette invitation et jouent leur partition pour l’épanouissement et l’enracinement de notre démocratie.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci