POLITIQUE 0 Commentaire

Résolutions du dialogue politique au Bénin: l’ex-député Mitokpè crache dans la soupe

Reliou Koubakin (Coll)
publié le 14 octobre 2019

Le parti de Candide Azannaï n’est pas satisfait des conclusions du dialogue politique achevé samedi 12 octobre 2019. Le rapport général contient des conclusions qui ne sont pas nouvelles, selon l’ex-député Guy Mitokpè, secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir.  

« Le gouvernement n’a en rien changé sa boussole ».  C’est ce qu’a laissé entendre l’ancien député Guy Mitokpè.   Sur la radio Gerddes Afrique, dimanche 13 octobre, l’ancien député est revenu sur les conclusions du dialogue politique clôturé samedi par le chef de l’Etat, Patrice Talon, et a estimé que rien n’a fondamentalement changé.

Pour le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir, les points de consensus issus du dialogue politique étaient déjà connus avant cette rencontre. « Ce ne sont pas des acquis mais des conclusions que l’on peut matérialiser au sein de la commission des lois d’un parlement crédible », a-t-il déclaré. 

Guy Mitokpè estime que ces trois jours de dialogue n’ont « absolument rien apporté à notre peuple ». Non sans critiquer le format de ces assises souhaitées par le chef de l’Etat, auxquelles ont pris part huit formations politiques. Il pense qu’il faut aller au-delà des conclusions des travaux du palais des congrès et souhaite même un « véritable dialogue politique national ». 

Absent du dialogue politique, le parti RE était plutôt du côté des assises tenues par l’opposition dans la même période, à quelques kilomètres du palais des congrès.  Son président Candide Azannaï était présent à la cérémonie de clôture des assises de la résistance. Plusieurs résolutions avaient été prises par les participants de ce contre dialogue.  


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci