POLITIQUE 1 Commentaire

Bénin-Loi d’amnistie : le parlement Vlavonou n’a pas la légitimité requise selon Nourénou Atchadé

Ozias Hounguè
publié le 19 octobre 2019

Le porte-parole de l’aile dure du parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE), Nourénou Atchadé   s’est interrogé dans une interview accordée à Banouto sur la validité de la loi d’amnistie qui sera votée par la 8ème législature en faveur des personnes emprisonnées ou recherchées dans les législatives sans oppositions d’avril 2019.

nourenou-atchade Nourénou Atchadé, ancien député béninois

Les questionnements se multiplient chez l’ex-député, Nourenou Atchadé à l’annonce du vote d’une loi d’amnistie. Selon le porte-parole de l’aile radicale du parti de Boni Yayi, des questions de légitimité se posent sur l’actuelle Assemblée nationale qui va légiférer une loi d’amnistie générale dans le cadre des évènements liés aux législatives d’avril 2019. « Cette loi sera votée par quelle assemblée ? Une Assemblée illégitime, une assemblée illégale, une Assemblée composée dans le sang ? », se demande-t-il.

Nourenou Atchadé, se demande si le président Patrice Talon chercherait à légaliser la huitième législature en initiant une loi d’amnistie en faveur des législatives controversées. « Une Assemblée qui cherche sa crédibilité ou sa légitimité, court de gauche à droite ?, dont les membres ne sont pas fiers d’être des députés ? Est-ce que cette Assemblée peut voter une loi et qu’elle soit crédible et applicable ? », s’interroge-t-il également avant d’ajouter : « j’ai du mal à croire qu’on puisse faire voter une loi d’amnistie par cette Assemblée ».


  • Salomon
    il y a 28 jours

    Ce type n'est qu'une vraie nouille qui ne pouvait être considérée que dans un régime du type yayi, c'est-à-dire un régime sans personnalité.