POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin/Budget de l’Etat 2020 : ALCRER et Social Watch plaident pour la protection sociale

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le 7 novembre 2019

La société civile est préoccupée par les conditions de vie peu reluisantes de la population béninois. Dans leur plaidoyer aux députés dans le cadre de l’examen du budget exercice 2020, l’Ong Alcrer et Social Watch Bénin ont fait des recommandations pour le renforcement des mesures sociales.

martin-assogba-alcer-et-blanche-sonon-social-watch Martin Assogba, directeur exécutif de l'Ong ALCRER et Blanche Sonon, présidente du réseau Social Watch Bénin, lors d'une conférence de presse

La protection et le bien-être des populations constituent des soucis majeurs pour Social Watch Bénin et l’Ong ALCRER. Mardi 5 novembre 2019, les deux organisations de la société civile (OSC) ont invité les députés à consacrer une part importante du budget exercice 2020 à la protection sociale des populations. Les mesures retenues dans le document sont entre autres, liées à la protection des enfants, le travail et le mariage des enfants et les violences faites aux enfants.

Selon ces organisations, ces phénomènes doivent être attaqués par des interventions qui nécessitent d’importantes ressources pour parvenir à une véritable protection des enfants à travers une tolérance zéro. « Il sera important de réduire la vulnérabilité et la pauvreté des plus marginalisés à travers le renforcement de la protection sociale », lit-on dans leur plaidoyer. Mais les deux OSC n’ont pas manqué de saluer les efforts fournis par le gouvernement pour réduire les inégalités et la pauvreté des enfants en faisant allusion au démarrage de l’opérationnalisation du Projet "Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH)".

Par ailleurs, l’Ong Alcrer et Social Watch Bénin ont fait des recommandations à l’endroit du gouvernement. Il s’agit : de prendre en compte des critères supplémentaires pour cibler effectivement les populations les plus vulnérables, notamment les enfants ; d’accroître les investissements dans le capital humain pour venir en appui aux objectifs du programme phare ARCH. Social Watch Bénin et ALCRER veulent également voir : améliorer les dotations aux centres de promotion sociale (CPS) pour une meilleure prise en charge des personnes vulnérables ; créer un FADEC Affaires sociales pour améliorer l’appui de proximité aux plus démunis. Enfin, les deux organisations ont plaidé pour qu’on autorise le Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance à mettre en service l’Office central de protection et de répression de la traite des êtres humains de Za-Kpota.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci