POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : le procureur signe la libération de 63 détenus des violences post-électorales

Donald Kévin Gayet (Stag.)
publié le 8 novembre 2019

Le Procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou a ordonné dans une décision judiciaire en date du vendredi 8 novembre 2019, la libération des 63 personnes incarcérées  dans les violences post-électorales des 1er et 2 mai.   

procureur-mario-metonou Le Procureur Mario Mètonou

Les personnes interpelées et incarcérées lors des affrontements au lendemain des élections législatives du 28 avril 2019, seront bientôt libres de leurs mouvements. C’est à travers un ordre de mise en liberté signé du procureur Mario Mètonou. Cette décision, selon une source judiciaire, est déjà notifiée à la prison civile de Cotonou pour la libération immédiate des intéressés dès la soirée de vendredi 8 novembre 2019, date de signature de la décision.

Les 63 personnes concernées par cette décision du procureur ont été reconnues comme auteurs des actes de violences post-électorales des 1er et 2 mai. Mais, les mises en cause sont désormais libres. Cet ordre de mise en liberté entre dans le cadre de l’application de la loi d’amnistie sur les violences post-électorales adoptée au parlement le 31 octobre 2019 et promulguée par le président Patrice Talon le jeudi 7 novembre 2019.

Cette loi dispose que « toutes les procédures engagées sont dépourvues d’objet, les jugements ou arrêts prononcés non avenus et les personnes détenues à titre provisoire ou en exécution des jugements ou arrêts prononcés sont mises en liberté si elles ne sont pas retenues pour autre cause légale ». La loi d’amnistie est l’une des conclusions du dialogue politique national organisé du 10 au 12 octobre.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci