POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin/Révision de la constitution : la vice-Présidence pose problème à la société civile

Ozias Hounguè
publié le 8 novembre 2019

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 7 novembre 2019, les Organisations de la société civile (OSC) rassemblées au sein de la Plateforme électorale des OSC se disent inquiète de la création d’un poste de vice-président pour assurer la vacance du pouvoir au Bénin.

plateforme-electorale-osc La plateforme électorale des OSC lors des législatives d'avril 2019

Les organisations de la société civile critiquent le format du poste de vice-président tel que défini dans la nouvelle constitution du Bénin promulguée jeudi 7 novembre 2019. « Le portefeuille du Préfet a plus de consistance que celui du Vice-Président tel qu’énoncé », a fait remarquer la Plateforme électorale des Organisations de la société civile qui, dénonce la création d’un poste de vice-président dans la nouvelle loi fondamentale du Bénin.

En attendant la publication officielle du texte amendé et se basant sur les versions officieuses qui circulent depuis le 1er novembre 2019, les OSC réunies au sein de la Plateforme électorale se demandent si ce poste et le nouveau montage institutionnel qui en résulte ne remettent pas en cause le régime présidentiel instauré par la Constitution du 11 décembre 1990.

Les 83 députés issus des deux blocs soutenant le président ont adopté à l’unanimité dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2019, une nouvelle constitutionnelle. Le nouveau texte constitutionnel mettait fin à l’une des plus vieilles constitutions d’Afrique à savoir celle du 11 décembre 1990. Après le contrôle de constitutionnalité, la nouvelle constitution a été promulguée le jeudi 7 novembre par le président Patrice Talon.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci