POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : Talon donne une assurance "tout risque" à Yayi

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le 8 novembre 2019

L’ancien président Boni Yayi peut désormais rentrer au pays sans aucun souci. Le président Patrice Talon l’a affirmé dans la soirée de ce jeudi 7 novembre 2019  dans un entretien accordé aux médias français.

patrice-talon-et-boni-yayi Patrice Talon et Boni Yayi le 1er août 2016 à Cotonou

Boni Yayi peut retourner au bercail sans rien craindre. L’actuel président de la République du Bénin, Patrice Talon l’a fait savoir jeudi 7 novembre 2019 dans un entretien accordé aux médias français notamment Rfi et France 24. « C’est tout mon souhait que le président Boni Yayi rentre au pays. C’est un ancien président du Bénin. Le président Boni Yayi est désormais une personnalité particulière dans l’espace de vie au  Bénin », a déclaré Patrice Talon.

La loi d’amnistie votée par les députés à l’Assemblée nationale le 31 octobre 2019, explique l’actuel locataire de la Marina, annule toute poursuite contre l’ancien président dont l’implication dans les violences meurtrières du lendemain des législatives controversées d’avril 2019 est selon lui une réalité. « D’autant qu’aujourd’hui plus personne ne doit craindre les suites de son action à cause de l’amnistie. Il n’a plus rien à craindre même s’il avait des inquiétudes quant à l’interpellation d’un juge sur ce qui a pu se passer. C’est fini », a assuré le président de la République. 

Patrice Talon a réaffirmé qu’il a toujours souhaité le retour au bercail de son prédécesseur puisqu’il a été pendant « 10 ans président de la République du Bénin donc responsable de notre devenu, de notre destin commun. Même s’il n’est plus dans la charge, la noblesse de la fonction doit constituer pour lui un impératif ».

Pour la rumeur qui circule sur la volonté du président Patrice Talon d’écarter ses adversaires à l’élection présidentielle de 2021 à travers sa politique, l’actuel locataire de la Marina dit n’être jamais mis dans ce schéma. « Je ne suis pas dans cette dynamique puisque je ne suis pas encore candidat. Je ne vous ai pas dit que je serai candidat », a lancé le président. « Est-ce que c’est parce que Sébastien Ajavon a été candidat et qu’il doit être candidat à nouveau qu’il ne va jamais répondre de ce qu’il a pu faire ou ce qu’il aurait pu faire ? Est-ce que vous voulez que la compromission aille jusqu’à ce niveau ? », a-t-il interrogé. Pour Patrice Talon, un homme ou une personnalité politique n’est pas forcément exempt de reproches.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci