"Petit Macron" : la France se sent offensée par Salif Kéïta

Judicaël Kpèhoun(Stag.)
publié le 16 novembre 2019

Par le biais d’un communiqué, l’ambassade de France au Mali a condamné la déclaration de l’artiste musicien Salif Keïta invitant le président Ibrahim Boubacar Keïta, à ne plus obéir au "petit Macron".

salif-keita-emmanuel-macron Salif Kéita(à.g.) et Emmanuel Macron

La déclaration de Salif Kéïta sur la France est jugée diffamatoire. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, l’ambassade de la France a condamné fermement les propos de l’artiste chanteur malien. « L'ambassade de France dénonce avec la plus grande fermeté ces propos au caractère infondé, diffamatoire et outrancier », peut-on lire dans le communiqué.

Dans sa déclaration, Salif Kéïta invitait son président  Ibrahim Boubacar Keïta, à ne plus obéir au "petit Macron". « Si tu as peur de dire la vérité à la France, (…) quitte le pouvoir, celui qui n'a pas peur le prendra, tu passes ton temps à te soumettre à ce petit Emmanuel Macron, c'est un gamin. (…) Tu n'es pas au courant que c'est la France qui finance nos ennemis [djihadistes] contre nos enfants ? », avait déclaré le musicien rapporté par BBC.

Selon l’ambassade de la France au Mali, les propos de Salif Keïta mettent « en cause la France et ses liens supposés avec le terrorisme au Mali ».

Cette déclaration peut « semer la discorde et à entretenir le chaos », a insisté la représentation française avant d’assurer que « La France reste pleinement engagée au côté du Mali et de ses voisins, au service du retour de la paix et de la stabilité au Sahel ».


  • Limane
    il y a 26 jours

    Pitié la France laisse nous ...Pitié

  • Eric
    il y a 26 jours

    Ok