POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin: démenti de la supposée convocation de Buhari par la Cour constitutionnelle

Banouto
publié le Jan 8, 2020

La Cour constitutionnelle du Bénin n’a pas convoqué le président du Nigeria Muhammadu Buhari dans le cadre de l’instruction de la requête du citoyen Alain Diogo sur la fermeture des frontières.

buhari Buhari

 

Un dossier assez commenté dans l’opinion, notamment sur les réseaux sociaux, était à l’ordre du jour d’une audience de mise en état ce mardi 07 janvier 2019 à la Cour constitutionnelle du Bénin. C’est la requête d’Alain Diogo sur la fermeture des frontières du Nigeria à ses voisins dont le Bénin. Dans sa requête, ce citoyen béninois accuse le président nigérian Muhammadu Buhari de fermeture illégale des frontières. Les deux ex-chefs d’Etat béninois sont accusés d’avoir joué un rôle dans la prise et le maintien de cette mesure par Abuja.

A cette audience de mise en état, étaient attendus Boni Yayi et Nicéphore Soglo ou leurs représentants. Il était attendu d’eux leurs observations sur le recours de Alain Diogo. «La Cour ne s’est pas levée brusquement pour convoquer les anciens présidents. L’institution répond systématiquement à tout citoyen qui forme une recours », explique-t-on du côté du service de presse de la Cour constitutionnelle. Dans les commentaires de cette actualité sur les réseaux sociaux, il est aussi évoqué la convocation du président Buhari. « Je signale et je confirme que la Cour constitutionnelle n’a jamais convoqué le président Buhari du Nigeria. Je dis jamais», a démenti l’attaché de presse de la Cour constitutionnelle.  

Les deux anciens présidents n’ont pas répondu à l’invitation de la haute juridiction. Le dossier devrait suivre son cours à la Cour, avec l’audience plénière et la décision des sept sages qui composent l’institution.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci