POLITIQUE 0 Commentaire

Frontières Bénin/Nigéria : Talon parle de la recherche d’une « solution durable »

Ozias Hounguè
publié le Jan 9, 2020

Le président Patrice Talon a évoqué l’idée d’une recherche de solution durable pour la réouverture des frontières nigérianes alors qu’il recevait les vœux des présidents d’institutions et du corps diplomatique ce jeudi 9 janvier 2020 à Cotonou.

buhari-talon-issifou Patrice Talon au milieu de Mahamadu Issifou et Muhamadu Buhari

Le Bénin veut une solution durable dans la réouverture des frontières du Nigéria. C’est l’un des points forts annoncé par le président Patrice Talon dans son message de vœux aux présidents d’institutions et au corps diplomatique. A en croire le chef de l’Etat, le Bénin veut une solution qui va durer dans le temps et permettre de régler définitivement la question de la fermeture des frontières terrestres du Nigéria.

« Mon gouvernement s’est aussi résolument engagé à trouver, avec les autorités nigérianes et nigériennes, ainsi qu’avec les organismes sous-régionaux, une solution durable en vue de la réouverture des frontières du Nigeria avec ses voisins, conformément aux attentes des populations de tous les pays concernés, y compris les populations nigérianes », a déclaré Patrice Talon ce jeudi 9 janvier 2020 en réponse aux vœux des présidents d’institutions et du corps diplomatique.

Les frontières terrestres du Nigéria avec ses voisins dont le Bénin sont fermées depuis le 20 août 2019. Tous les efforts du Bénin auprès du Nigéria pour la réouverture sont restés jusqu’ici sans succès. Interviewé début novembre 2019 sur la question par des journalistes de RFI et de France 24, le Président Patrice Talon, avait affirmé que des discussions étaient en cours entre les administrations des deux pays pour une résolution de ce problème. « J’ai vu le président Buhari déjà plusieurs fois sur la question. Il est très embarrassé », avait-il ajouté.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci