POLITIQUE 0 Commentaire

Evènements de Savè au Bénin: clarifications et doléances du maire

Ozias Hounguè
publié le Jan 13, 2020

Le maire de la ville de Savè, Timothée Biaou a apporté ce lundi 13 janvier 2020 des clarifications sur les derniers évènements qui ont lieu dans sa commune.

benin save Le maire de Savè clarifie et fait des doléances 

 

Explications du maire de Savè sur les dernières échauffourées dans sa commune. Les évènements malheureux en cours à Savè ne sont pas liés aux dernières élections législatives sans parti d’opposition comme ce fut le cas en juin 2019. C’est l’explication donnée par Timothée Biaou, maire de la ville de Savè.

«Tout ce qui se passe, les gens ont tendance à lier aux évènements post-électoraux. Ce qui n’est pas le cas. Cette situation qui se produit actuellement n’est même pas à lier aux évènements post-électoraux », a-t-il précisé dans une interview accordée à nos confrères de Idadu FM, une radio de la localité. Pendant et après les législatives sans opposition d’avril 2019 des violences post-électoraux avaient marqué la ville de Savè.

Selon Frissons radio, les incidents en cours à Savè depuis jeudi 09 janvier 2020 sont liés à l’interpellation d’un jeune homme par la police républicaine. Ce dernier aurait fait usage d’une arme artisanale lors d’une bagarre entre deux camps de jeunes à Savè. En protestation à cette arrestation, des jeunes avaient barricadé la voie inter-Etat Cotonou-Parakou jeudi. La circulation a été rétablie. Les militaires déployés à cet effet ont pris des mesures dont la limitation de la circulation à l’intérieur de la ville et les fouilles, pour,  justifient-ils, maitriser des civils armés qui en font usage contre les forces de sécurité.

Thimothée Biaou, trouve « disproportionnée » l’envergure de l’intervention des forces de l’ordre. «Ça dépasse le mouvement qui a été mené. Si c’est juste pour enlever les barrages routiers que les gens ont érigés, c’est déjà fait et puis la circulation est déjà rétablie depuis jeudi. Maintenant que, pendant plus de quatre-vingt-seize heures, qu’on soit en train d’empêcher la population de circuler, de vaquer à ses occupations, ça me paraît disproportionné », a-t-il relevé sur Idadu Fm. «Après avoir rétabli la circulation pour ceux qui viennent de Cotonou pour aller à Malanville ainsi que pour ceux qui ont quitté le nord pour le sud, il faut permettre aussi à ceux qui sont dans l’agglomération (de Savè,ndlr) de circuler librement. L’ordre aussi les concerne et ils ont besoin d’être protégés par les forces de l’ordre », a-t-il insisté.

Doléances

Au micro de la radio Idadu FM, Timothée Biaou, le maire de Savè, dit avoir porté cette doléance aux autorités compétentes. « J’ai rencontré le préfet à Abomey, le directeur départemental de la police républicaine. J’ai aussi rencontré les autorités à Cotonou pour qu’ils puissent nous aider à rétablir la situation. Nous sommes en train de négocier. Je viens d’appeler le capitaine des forces de l’ordre, pour que, après 72 heures, on puisse permettre à la population de souffler un peu et de reprendre un peu d’énergie », a-t-il déclaré.

Pour Timothée Biaou, après le rétablissement de la situation, Il faut permettre aux habitants de la ville de circuler désormais librement.

« Je voudrais inviter, encore une fois, notre population au calme, à la compréhension, à la tolérance, surtout ne pas s’offusquer, ne pas être perturbée, respecter surtout les consignes. Ne pas s’attrouper, rester chez soi avec les conditions minimales, cela, en attendant que la situation ne redevienne normale», a-t-il lancé à l'endroit de ses administrés. 

Contacté par Banouto, le maire Timothée Biaou a réitéré ses clarifications et ses doléances. 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci