POLITIQUE 1 Commentaire

Bénin: le député Benoit Dègla réagit à la réforme annoncée de la CRIET

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Jan 19, 2020

Invité sur Golf FM ce dimanche 19 janvier 2020, le député béninois Benoît Dègla a loué la décision du gouvernement de modifier la loi sur la CRIET, une juridiction controversée au Bénin.

benoit degla Benoit Dègla

 

Une décision à saluer. C’est ce que pense le député du Bloc républicain du projet de loi portant modification de la loi sur la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Une décision prise par le gouvernement béninois mercredi 8 janvier 2019, en conseil des ministres et qui vise à instaurer le double degré de juridiction de jugement dans le fonctionnement de cette cour. Un aspect qui n’avait pas été pris en compte lors de sa création.

Pour le parlementaire, c’est important de prendre en considération les critiques, les suggestions de la Cour constitutionnelle et de Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CAfDHP) pour améliorer le fonctionnement de la Criet. Une juridiction, qui selon lui, fait beaucoup dans la lutte contre la corruption au Bénin.

« Nous ne voulons pas être un Etat qui ne respecte pas les lois de la République », a expliqué Bénoît Dègla.Selon le vice-président du groupe parlementaire Bloc républicain, un parti proche du président Patrice Talon, « il faut saluer le courage et la volonté du gouvernement » pour avoir pris cette initiative.

En novembre 2019, la CAFDHP avait recommandé à l’Etat béninois, dans une ordonnance sur l’affaire Ajavon, de modifier la loi sur la CRIET. Une décision dans laquelle l’Etat béninois a été condamné à verser 36 milliards de F CFA au candidat malheureux de la présidentielle de 2016. Avant la Cour africaine, début 2019, la Cour constitutionnelle du Bénin avait cassé certaines dispositions de la loi portant création de la CRIET. Le gouvernement a justifié la réforme de la CRIET par la mise en œuvre des recommandations des deux juridictions.


  • thomas
    il y a 6 mois

    C'EST TOUT CE QU'IL A TROUVE A DIRE ? QU'EN EST -TIL DU RESPECT DE L'INTEGRALITE DE LA DECISION DE LA COUR AFRICAINE ? Y COMPRIS LA REHABILITATION DU PRESIDENT AJAVON ET LE PAIEMNT DES 36 MILLIARDS ? BANDES DE ...