POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin : Patrice Talon prépare ses troupes pour les élections communales

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jan 27, 2020

Le chef de l’Etat béninois, Patrice Talon, échafaude avec ses deux blocs, son plan pour une nouvelle victoire aux élections communales et municipales du 17 mai prochain. Objectif :  garantir à sa mouvance un nouveau mandat en 2021.

patrice-talon Patrice Talon à fond dans les élections communales et municipales

C’est désormais un secret polichinelle. Les élections communales et municipales auront lieu le 17 mai prochain. Le conseil des ministres, en sa session ordinaire du 22 janvier, a convoqué le corps électoral pour cette date.

Cette décision du conseil des ministres fait bouger les choses dans les états-majors des partis politiques. Au sein de la mouvance, notamment au Bloc républicain et à l’Union progressiste, deux partis nés à l’initiative du chef de l’Etat, Patrice Talon est lui-même impliqué à l’élaboration de la stratégie électorale.

Dans sa parution n°3081 de la semaine du 26 janvier au 1er février 2020, l’hebdomadaire Jeune Afrique apprend que « depuis plusieurs semaines, le chef de l’Etat reçoit régulièrement, à la présidence ou à son domicile de Cotonou, les cadres de l’Union progressiste (UP) et du Bloc républicain (BR) ». La semaine écoulée, notamment le 23 janvier, le président Patrice Talon a échangé, et ce, à deux reprises avec les responsables de l’Union progressiste. Selon une source rapportée par JA, le président surveille tout, de la désignation des candidats à la stratégie sur le terrain.

2021 en ligne mire

Les élections communales et municipales de 2021 constituent la bataille la pré-présidentielle de 2021. Une victoire large de la mouvance à ces élections pourrait définitivement garantir sa victoire à la présidentielle 2021. Si président Patrice Talon qui a le soutien de la totalité des 83 députés, réussissait avec sa mouvance à contrôler soixante-deux (62) mairies, il réduirait à néant les possibilités d’une candidature de l’opposition dans la course à sa succession. L’opposition devant, dans la configuration actuelle du parlement, compter que sur les maires, au moins seize (16), pour avoir au moins un candidat.

Arrivé au pouvoir en avril 2016, Patrice Talon finit son mandat en 2021. S’il avait déclaré qu’il ne ferait qu’un mandat unique, le président béninois n’écarte plus la possibilité de briguer un second mandat. Et les élections communales et municipales pourraient bien être un test avant l’heure pour le président et sa mouvance qui n’avaient eu d’adversaires qu’eux-mêmes lors des élections législatives organisées sans l’opposition.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci