POLITIQUE 0 Commentaire

Guinée-Bissau : la CEDEAO se rétracte sur la victoire de Embalo, recommande la vérification des résultats

Banouto
publié le Feb 1, 2020

En Guinée-Bissau, une mission de la CEDEAO recommande que la vérification des résultats de l’élection présidentielle de décembre 2019 se fasse sons son égide.  

cedeaoEn Guinée-Bissau, la CEDEAO recommande la vérification des résultats de la présidentielle sous son égide

 

Une vérification des voix de la présidentielle de 2019 en Guinée-Bissau sous la surveillance de la CEDEAO. C’est la principale recommandation d’une mission conduite jeudi 30 janvier 2020 par les ministres des affaires étrangères de la Guinée et du Niger, Youssouf Kiridi Bangoura et Kalla Ankourao, et du président de la commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou.

Dans un communiqué publié le 22 janvier, la commission de la CEDEAO avait reconnu la victoire de Embalo- déclaré élu par la commission électorale- et invité à une finalisation rapide du processus électoral.

Mais dans le communiqué ayant sanctionné sa dernière mission, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) est revenue sur la reconnaissance de la victoire de Embalo face à son adversaire Simoes Domingos Pereira. La mission conduite par les ministres des affaires étrangères de la Guinée, du Niger et du président de la commission recommande à la commission électorale d’engager, au plus tard le 07 février, une procédure de vérification de la consolidation nationale des données issues des commissions régionales du 2ème tour, tenue fin décembre 2019. « Cette vérification se fera sous l’égide de la CEDEAO en présence des représentants des deux candidats. Un procès-verbal sera établi à l’issue de cette vérification qui sera effective au plus tard le 07 février 2020 », signale le communiqué de la mission, en date du 31 janvier.

Dans l’attente de ce recomptage des suffrages exprimés, la CEDEAO a demandé aux différentes parties impliquées dans le scrutin présidentiel d’agir dans le sens de la paix et d’inviter leurs partisans à faire la même chose. « (La CEDEAO, ndlr) met en garde ceux qui agiraient dans le sens contraire et rappelle à cet effet les efforts déployés en faveur du retour de la stabilité en Guinée-Bissau », précise le communiqué.

Après les résultats proclamés par la Commission électorale, le candidat malheureux Simoes Pereira Domingos avait saisi la Cour suprême de la Guinée-Bissau pour contester la victoire de son challenger, Umaro Sissoco Embalo au second tour. Les juges de la Cour suprême avaient rendu une décision en sa faveur en demandant un recomptage des voix.   

 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci