POLITIQUE 0 Commentaire

Communales 2020 au Bénin: la RB aile Soglo quitte Ajavon pour Boni Yayi

Donald Kevin Gayet (Stag)
publié le Feb 9, 2020

Plusieurs élus locaux, responsables et cadres de la Renaissance du Bénin, aile Soglo envisagent de participer aux élections communales et municipales sous la bannière de la Force cauris pour un Bénin émergent.

boni yayi et nicephore soglo Boni Yayi et Nicéphore Soglo

 

Des membres de l’ancien parti Renaissance du Bénin (RB), fidèles à leur président Léhady Soglo, veulent participer aux élections municipales et communales du 17 mai 2020.

Leur parti n’ayant plus d’existence légale, ces militants dont décidé de prendre part aux prochaines élections sous la bannière Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) dont l’ancien chef d’Etat Boni Yayi est le président d’honneur. La décision a été prise à l’issue d’une réunion qui a eu lieu jeudi 6 février 2020 à Cotonou.

Selon le rapport de la séance, publié par Matin Libre, l’objectif vise à maintenir les militants restés fidèles aux idéaux du parti. « Si nous méprisons les intérêts de nos militants, ils finiront tous par partir », peut-on lire dans le document.

« À l’issue des échanges, la majorité des participants a décidé que les militants de la RB, qui en font la demande se fassent porter par le Parti « FCBE » aux fins de participer aux dites élections. Elle suggère donc à sa hiérarchie de discuter avec les responsables des « FCBE » et en premier lieu son Président d’Honneur, le Président Boni YAYI, à cet effet », ajoute le rapport de la séance publié par Matin Libre.

C’est un changement de parti de sauvetage pour cette aile de la RB. Dans le cadre des élections législatives d’avril 2019, il avait été annoncé une adhésion de cette aile à l’Union sociale libérale (USL). L’annonce avait été faite le 15 décembre 2018 à l’occasion d’un congrès extraordinaire du parti fondé par Sébastien Ajavon.

Finalement, ces élections se sont tenues sans l’opposition. L’USL n’a plus d’existence légale. Selon son secrétaire à l’information, le parti n’envisage pas de participer aux prochaines communales.

L’ancien président Nicéphore Soglo, figure importante de la Renaissance du Bénin (RB) fondée par son épouse, est l’un des piliers de la Résistance, creuset de partis d’opposition au régime Talon. Le parti a dirigé la ville de Cotonou de l’effectivité de la décentralisation en 2003 à la révocation du maire Léhady Soglo en 2017.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci