POLITIQUE 0 Commentaire

Communales 2020 au Bénin : les militants FCBE réclament un congrès avant le scrutin

Falilatou Titi
publié le Feb 12, 2020

Les militants de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) veulent un congrès national avant les élections communales et municipales de mai 2020. Les les secrétaires exécutifs communaux du parti l'ont fait savoir au cours d'une recontre avec Boni Yayi, président d'honneur de la formation.

boni-yayi-secretaires-communaux-fcbe Compilation d'images de la rencontre des secrétaires nationaux de la FCBE avec Boni Yayi, président d'honneur du parti

Pour s’assurer une « belle victoire » lors des prochaines élections communales et municipales, la FCBE doit aller au congrès. Au cours d’une rencontre avec le président d’honneur du parti, les secrétaires exécutifs communaux de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) ont fait savoir que ce congrès est crucial.

Pour eux, si la formation veut atteindre ses objectifs lors du prochain rendez-vous électoral, elle doit songer à organiser un congrès dans les brefs délais. « Ils ont reconnu à l’unanimité que pour une belle victoire du parti aux prochaines élections communales et municipales, il est important d’aller au Congrès pour la crédibilité et l’image du parti », lit-on dans un communiqué des secrétaires exécutifs communaux de la FCBE, parvenu à Banouto.

Des démarches, poursuit le communiqué, seront engagées dans ce sens auprès des membres du bureau Exécutif national pour la convocation dans « les prochains jours dudit congrès ». Lequel congrès permettra « la remobilisation des militants pour une victoire assurée lors des prochaines élections, la correction des incohérences sur les documents non signés et la restauration des prérogatives du président d’honneur (l’ex-président Boni Yayi, Ndlr) ».

Les secrétaires exécutif communaux et émis ce vœu après avoir « rejeté unanimement » le retrait du président d’honneur de leur formation politiques des activités du Parti. Pour eux, l’ex-Chef d’Etat a « mal choisi le moment » pour marquer sa pause politique.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci