POLITIQUE 0 Commentaire

Communales 2020 au Bénin : l’opposition vise plus de la moitié des mairies

Falilatou Titi
publié le Feb 15, 2020

Les forces de l’opposition veulent avoir plus de la moitié des maires à l’issue des communales de mai 2020 au Bénin.

nourenou-atchade Nourénou Atchadé, ex-parlementaire et opposant béninois

L’opposition béninoise n’entendent pas faire piètre figure lors des élections communales et municipales de mai 2020. Dans une interview accordée à Banouto, l’ancien député Nourénou Atchadé et membre du parti Force Cauris sur un Bénin émergent (FCBE), a parlé des attentes des forces de l’opposition à l’issue de ce scrutin. « L’opposition vise plus de la moitié des mairies », a confié l’ex-parlementaire.

 

Nourénou Atchadé dit avoir revu à la baisse ses projections par rapport à ce scrutin en fonction de certains paramètres non négligeables. « Je suis en baisse sur mes ambitions parce qu’on a quelques problèmes ». La moitié des mairies, oui, mais selon l’ex-élu de la 14 circonscription électorale, cette attente ne sera effective qu’à une condition. « Je mets mes ambitions à la baisse et je dis plus de la moitié, à condition que les élections soient transparentes », a posé Atchadé.

Et pour cause, explique le député, la question de l’actualisation de la Liste électorale permanente informatisée (LEPI). « On avait convenu que c’est toute la classe politique (représentants de la mouvance et de l’opposition, Ndlr) qui doit procéder à l’actualisation de la liste électorale. Mais avec cette assemblée monocolore, nous ne savons rien de ce qui a été ajouté ou enlevé », a déploré l’opposant, joint au téléphone mardi 11 février 2020 par Banouto.

Pour lui, tant que les élections seront « transparentes », l’opposition n’aura pas de difficulté pour rafler plus de la moitié des mairies. Ce 11 février, plus tard dans la soirée, Restaurer l’Espoir (RE) parti de l’opposant candide Azannaï a annoncé ne plus vouloir participer aux prochaines élections communales et municipales. Avec ce retrait, la crise au sein du parti FCBE et la pause politique annoncée de l’ex-président Boni Yayi, les partis d’opposition pourront-ils atteindre leur objectif ? Rendez-vous au lendemain du scrutin.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci